Audiences présidentielles « Le Président du Faso reçoit la première Dame Sika Kaboré nommée Ambassadrice de bonnes volontés contre les pratiques traditionnelles par le Comité inter-africain (CIAF) »

0
85
“Alors comme vous le savez, j’ai été nommée ambassadrice de bonnes volontés du comité inter-africain(CIAF) contre les pratiques traditionnelles ayant effet sur la santé des femmes et des enfants. C’était la nuit dernière au cours d’une soirée au Laico”. S’est prononcée Sika Kaboré face à la presse. Elle poursuit:
la première Dame Sika Kaboré nommée Ambassadrice de bonnes volontés contre les pratiques traditionnelles par le Comité inter-africain (CIAF)
La première Dame Sika Kaboré nommée Ambassadrice de bonnes volontés contre les pratiques traditionnelles par le Comité inter-africain (CIAF)

“Ce matin je suis venue rencontrer SEM le Chef de l’Etat pour lui faire part de la mission qui m’a été confiée et profiter lui présenter Madame Kim. Nam-hee, Présidente de la Fondation internationale women peace groupe originaire de la Corée du Sud, qui est également Ambassadrice de bonnes volontés au CIAF pour l’Asie. Elle a bien voulu faire le déplacement pour ma nomination et pour également

s’imprégner de la lutte contre les MGF(Mutilations génitales féminines) au Burkina Faso’.

 A la question de savoir qu’elle sera son combat après cette nomination Mme la Première dame répond en ces termes :  » Il s’agit de lutter contre les mutilations génitales féminines plus précisément l’excision et de mettre tout en oeuvre pour que les pays qui ne sont pas encore en lutte emboîtent  le pas « .

Madame Nam-hee, Présidente de la Fondation internationale women peace groupe
Madame Nam-hee, Présidente de la Fondation internationale women peace groupe

 » Il s’agit d’une question de vie d’épanouissement de la femme car vous le savez, l’excision empêche l’intégrité physique de la femme « .

Après la Première dame du Faso ce fut le tour de Madame l’Ambassadrice de bonnes volontés. Pour sa par elle a encouragé Madame Sika Kaboré dans sa lutte qui est la lutte contre la MGF. Ensuite elle lui a témoigné toute sa gratitude et enfin pour finir en disant que les portes de sa fondation lui seront toujours ouvertes. Quant aux moyens matériels et financiers dont aura besoin Madame la Première dame du Faso pour mener à bien sa lute, la Fondation internationale women peace groupe se fera le plaisir de les lui donner.

Fréderic Tianhoun

LAISSER UN COMMENTAIRE