Clôture JCFA 2018 : Un clap de fin sous fond d’hommages aux amazones du cinéma africain

0
238
Photo de famille entre ministre de la Culture des Arts et du Toutisme, Abdoul Karim Sango avec toutes les lauréates 2018.
La clôture de la 5ème édition des journées cinématographiques de la femme africaine de l’image (JCFA) a eu lieu hier à Ouagadougou. L’édition 2018 s’est tenue du 02 au 07 mars 2018 sous le thème : « La professionnelle de l’image face aux défis du numérique ». Un clap de fin exécuté par le ministre de la culture des arts et du tourisme Abdoul Karim SANGO.

La JCFA a réuni plusieurs professionnelles de l’image venues du Mozambique, du Sénégal, du Cameroun, du Bénin, du Togo, de la France et de la Belgique, du Burkina Faso.
L’horizon et l’orient de cette JCFA réside dans cet idéal , œuvrer au développement du cinéma africain. Cela passe par une gestion des ressources humaines de renforcement des capacités.

Aminata Ouédraogo/ Bagayoko recevant son trophée des mains de M. Patrice Kouraogo conseiller spécial du Président du Faso chargé de la culture
Aminata Ouédraogo/ Bagayoko recevant son trophée des mains de M. Patrice Kouraogo conseiller spécial du Président du Faso chargé de la culture

L’organisation des ateliers de formation en ‘’actorat’’, en prise de vue et en montage
numérique. Le point d’orgue de cette cérémonie de clôture a été sans conteste la remise. d’attestations à des amazones de la cause de la femme africaine. Il s’agit entre autres de la
burkinabè Aminata OUEDRAOGO / BAKAYOKO, et l’ivoirienne Naky SY SAVANE. Femme de
culture, cinéaste, journaliste pour la première et star du cinéma pour la deuxième. Des
mères courages au chevet du cinéma africain, toujours mobilisées pour que rayonne le
cinéma africain mais aussi la place des femmes dans la construction du cinéma.

Macky S'y SAVANE de la Cote D'IVOIRE, recevant son trophée des mains du ministère de la Culture des Arts et du Tourisme du Burkina Faso, Abdoul Karim Sango
Macky S’y SAVANE de la Cote D’IVOIRE, recevant son trophée des mains du ministère de la Culture des Arts et du Tourisme du Burkina Faso, Abdoul Karim Sango

Pour le ministre de la culture des arts et du tourisme Abdoul Karim SANGO « tout sera fait pour porter haut ce festival et perpétuer davantage cette meilleure façon de célébrer le cinéma africain et la femme africaine ». Il a aussi dans son discours de clôture exprimé son soutien aux professionnelles du cinéma africain. En effet elles ‘’ ont poursuivi ce festival en dépit des attentats terroristes du 02 mars 2018 ‘’.
Au cours de cette soirée de clôture de la 5 ème éditiion des journées cinématographiques de la femme africaine de l’image (JCFA) un hommage a été rendu à Idrissa OUEDRAOGO le
réalisateur burkinabè disparu en février dernier et aux victimes des attentats du 02 mars
2018 à Ouagadougou.

D. KAFANDO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.