8 Mars 2018, Le face à face avec le Chef de L’Etat : les femmes ont engrangé certains acquis dont le quota genre.

0
330
Le présidium du face à face avec le Président Roch Marc Christian Kaboré
Le Burkina Faso à l’instar des autres pays du monde à fêté la journée internationale de la femme. Ce fut l’occasion pour le Président du Faso de rencontrer les femmes ce 8 Mars 2018 au palais des Sports de Ouaga 2000, autour d’un forum dénommé :<< Forum National des femmes 2018>>. En substance les femmes ont exposé par cette occasion leurs doléances et leurs attentes quant à l’amélioration de leur condition de vie. Séance tenante elles ont reçu des éléments de réponse de la part du Président, Roch Marc Christian Kaboré qui s’engage d’ores et déjà à respecter le quota genre dans les futures formations gouvernementales.
Remise de décoration à la première dame Sika Kaboré.
Remise de décoration à la première dame Sika Kaboré.

IMG-20180312-WA0001Pour le moins que l’on puisse dire c’est que cette 161ème anniversaire de promotion des droits de la femme ce jour 8 mars 2018, la femme était à l’honneur. Sous le thème << La participation de la femme à la gouvernance : Etat des lieux, défis et perspectives>>, le forum national des femmes a été marqué par un dialogue direct avec le Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré. Cette cérémonie qui a donné lieu a un échange franc entre les représentants des différentes régions du pays et le Président du Faso a été sanctionné par la prise d’un certains nombre d’engagements par le président du Faso.

Remise de décoration aux personnes ayant œuvré pour la cause des femmes
Remise de décoration aux personnes ayant œuvré pour la cause des femmes

Parmi ces engagements on peut citer entre autre, l’engagement du Président à améliorer la participation des femmes à la gouvernance étatique. A cet effet le chef de l’Etat a pris l’engagement qu’au prochain remaniement ministériel on tiendra compte des 30% prévu par la loi quota genre.

La ministre de la femme, de la solidarité nationale et de la famille Mme Ilboudo/Marshal
La ministre de la femme, de la solidarité nationale et de la famille Mme Ilboudo/Marshal

D’une manière générale Les problèmes des femmes ayant été recenser selon les spécificités de chaque région le 7 mars dernier lors d’un panel organisé en prélude du 8 mars s’articule essentiellement sur l’accès des femmes à la terre, l’abandon des pratiques traditionnelles néfastes, excision et mariages forcés notamment, l’accès au financement, la scolarisation et la formation professionnelle des femmes, l’accès à l’équipement adéquat pour la transformation des produits locaux, l’amélioration de la qualité de la santé de la mère et de l’enfant notamment le plateau technique surtout dans les régions, revoir à la hausse le budget du ministère en charge de la femme qui est le plus bas de tous les ministères. Voilà là une partie des doléances des femmes soumises au chef de l’Etat.

Aussi le chef de l’Etat a reconnu la pertinence et l’urgence de ces doléances aussi il a instruit séance tenante ses ministres de prendre en compte certaines doléances. Et des mesures ont été prises. Ainsi le fonds d’appui aux activités rémunératrices des femmes (FAARF) devrait être directement rattaché au ministère de la femme. Quant à l’accès aux terres le Président a déclaré que 25 à 30% des terres aménagées par l’Etat seront réservées aux femmes.

En substance c’est ce qui est ressorti de ce forum qui a connu une participation massive. Comme quoi la mise en œuvre d’une discussion franche entre deux parties découle forcement à une solution aux problèmes des deux parties. Il faut noter qu’en marge du forum il y’a eu des distinctions et des décorations d’émminentes personnalités qui se sont battues pour la cause de la femme. Ceux-ci ont été élevé au rang de chevalier de l’ordre du mérite de la santé, de l’action sociale, avec agrafe action sociale. D’émminentes personnalités parmi lesquelles la première dame du Faso Sika KABORE a été distinguée de la médaille d’officier de l’ordre national par le Grand chancelier des ordres Burkinabè.

Hamadou Ouedraogo/www.fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.