CAMES : 1968-2018, 50 ans de collaboration pour la promotion de l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation

0
124
Le Secrétaire général du CAMES : « le CAMES est un cadre de concertation de ministres en charge de l’enseignement supérieur et de la recherche des Etats membres, mais aussi un cadre de concertation des universités.
Validé par le 34ème session du Conseil de ministre du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (CAMES), le cinquantième anniversaire est célébré du 26 au 1er juin 2018, à Ouagadougou. Cet évènement sera l’occasion de dresser le bilan du chemin parcouru et d’entrevoir des perspectives pour se donner un nouvel élan, en mobilisant les différents acteurs de l’enseignement supérieur de la recherche et de l’innovation de son espace. Des journées portes ouvertes sur ladite institution ont été lancées ce vendredi 26 juin avec une cérémonie de présentation et de dédicace du livre sur l’histoire du CAMES.
Les acteurs de l’enseignement supérieurs, de la recherche et de l’innovation ont marqué leur présence.
Les acteurs de l’enseignement supérieurs, de la recherche et de l’innovation ont marqué leur présence.

La célébration du cinquantenaire du CAMES sera une aubaine pour le Secrétaire général du CAMES, Pr Bertrand Mbatchi dans toutes ses composantes, de s’appuyer sur la communauté universitaire de son espace. En effet, ce dernier a affirmé que depuis 1968, le CAMES a accompli un travail remarquable qui a permis la construction d’un espace africain et malgache d’enseignement, de recherche compétitif et performant, en mettant à la disposition des Etats membres des ressources humaines compétentes. « L’expertise de ces ressources est aujourd’hui reconnue à travers le monde », a reconnu le Secrétaire général. Selon lui cette performance a été réalisée à travers des programmes statutaires notamment le programme assurance-qualité, le suivi de la gouvernance de la qualité du CAMES. Pr Bertrand Mbatchi en outre, a souligné que le CAMES est un espace de solidarité de 19 pays membres répartis entre l’Afrique centrale, l’Afrique de l’ouest, la région des grands lacs et l’océan indien.

Le Ministre burkinabè en charge des enseignements supérieurs (Alkassoum Maïga) a été honoré lors du lancement des journées portes ouvertes, par un présent.
Le Ministre burkinabè en charge des enseignements supérieurs (Alkassoum Maïga) a été honoré lors du lancement des journées portes ouvertes, par un présent.

Le Ministre burkinabè des enseignements supérieurs, de la recherche scientifique et de l’innovation, Alkassoum Maïga, par ailleurs chargé de lancer officiellement les journées portes ouvertes de ladite institution a témoigné toute sa reconnaissance aux différents acteurs concernés. Il a fait savoir que le Burkina Faso compte sur le CAMES pour avoir des compétences de plus en plus expérimentées qui vont se mettre au service de l’économie nationale. « Cet évènement est un travail de mémoire que nous faisons à travers ces journées portes ouvertes », a précisé Pr Maïga. En sus, il a signifié qu’à partir du 27 juin 2018, les experts vont travailler et s’en suivra des colloques puis le conseil des ministres du CAMES qui se tiendra le 29 juin. « Le 1er juin, la clôture sera consacrée à la décoration du président du Faso. Et nous avons des chefs d’Etats, des ministres qui sont annoncés » ajouta le ministre burkinabè.

Stevie Yameogo/www.fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE