Sit-in des agents du MINEFID : l’ACP dit non à la prise d’otage par des politiciens déguisés en syndicalistes

0
170

L’Association des Commerçants pour le Progrès (ACP) a tenu une conférence de presse ce mercredi 6 juin 2018 à Ouagadougou. Lors de cette rencontre avec la presse, elle s’est étalée en long sur les grèves et sit-in en répétition que l’administration burkinabè traverse ces dernières années. Le cas des agents du ministère de l’Economie, des Finances et du Développement a fait l’objet d’une attention particulière.

Les participants lors de cette rencontre avec la presse
Les participants lors de cette rencontre avec la presse


« Toute lutte est juste que lorsqu’elle tient compte des intérêts des uns et des autres », déclare d’entré Jean Noel Ouedraogo, Secrétaire général en charge des relations culturelles de l’ACP  lors de la lecture de leur déclaration liminaire. Selon lui, les grèves et les sit-in incessants des agents du MINEFID se résumeraient au Fond commun. Il va plus loin en affirmant que ces agissements sans vergogne, sont en train d’asphyxier l’économie de tout un pays.

Au regard de cette situation inquiétante qui perdure et qui risque de mettre en branle toute l’économie du Burkina Faso, les commerçants de l’ACP appellent les agents de l’Etat en général et ceux du ministère de l’Economie, des Finances et du Développement en particulier, a arrêter ces mouvements de grèves.« Nous les invitons à revenir sur la table des négociations avec le gouvernement et a abandonner le dilatoire pour une sortie de crise honorable bénéfique pour tous », laisse entendre Madi Guira, Président de l’ACP et d’ajouter : « Nous disons non à la prise d’otage de l’économie nationale par des salariés véreux et égoïstes. Pour une  synergie d’action fils et filles du Burkina, disons non à l’hypocrisie des politiciens déguisés en syndicalistes ».


En outre, M. Guira et ses camarades susurrent même une connexion des syndicalistes avec les politiciens putschistes. « Vous êtes démasqués et le peuple vous observe » martèle-t-il à l’ endroit de ceux qu’ils qualifient de syndicalistes politiciens.
En rappel, l’Association des Commerçants pour le Progrès (ACP) a été créée en 2014 sous le récépissé numéro 2015/0053/MATDS/DGLPAP/DOASOC du 15 avril 2015. Elle compte 120 membres dont 32 femmes tous issus du monde des affaires en général et du milieu commerçant en particulier.

Justino/www.fasoamazone.net 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.