Assemblée générale des femmes du MPP: Appel au boycott de la marche de l’opposition.

0
245

Les femmes du mouvement du peuple pour le progrès (MPP), à l’occasion de la rentrée politique, ont tenu leur premier Assemblée générale, le lundi 17 septembre 2018, à Ouagadougou.

Les attaques terroristes ont pris de l’ampleur au Burkina Faso précisément dans ce mois de septembre. Pendant que le gouvernement s’apprête pour sa rentrée politique, plusieurs familles victimes des attentats sont endeuillées. C’est pourquoi les femmes du (MPP),ont voulu à l’occasion de leur assemblée générale tenue ce lundi 17 septembre 2018, à Ouagadougou, réaffirmer leur engagement auprès du gouvernement dans la quête de la sécurité, pour tous les Burkinabé.

Elise Ilboudo Thonbiano, Présidente Nationale des femmes.

Selon la présidente Nationale des femmes Elise Ilboudo Thonbiano, cette AG est placée sous le thème  » surmonter le défi sécuritaire et réussir la mise en œuvre du PNDES dans l’unité et la discipline »:rôle et place de la femme. Cette occasion a rassemblé toutes les sympatisantes du MPP de douze arrondissements de la ville de Ouagadougou et d’autres venues des régions, a indiqué Mme. ilboudo.

A l’entendre cette assemblée générale vise à lancer un appel aux femmes sympatisantes du parti au pouvoir à soutenir de façon déterminée le gouvernement dans la mise en place du PNDES, et également soutenir les forces de Défense et de Sécurité(FDS) à travers l’information afin que plus jamais aucun fils de cette nation ne tombe sous l’effet des actes terroristes.

Ces mesures renchérie t-elle auront un grand apport pour les FDS et gouvernement dans le combat contre l’insécurité et de préserver une paix durable pour tous les Burkinabé.

Simon Compaoré, Ministre d’Etat

Le ministre d’Etat Simon Compaoré a, à l’occasion félicité les militantes pour cet engagement tout en leur invitant le 29 septembre 2018 à une rencontre, signe de boycotte de la marche de l’opposition prévue se tenir à cette même date.  » Les routes, la santé, l’economie et j’en passe car je ne peux pas tout citer .

Mais notre priorité actuelle c’est le terrorisme et quiconque se disant intègre devrait pouvoir s’en passer de tout autre intérêt et primer celui de la nation » a déclaré M. Compaoré.

Qu’à cela ne tienne Dieu aime le Burkina Faso et de par sa grâce la paix y régnera, a martelé le ministre d’Etat Simon Compaoré.

Mamourou BENAO/www.fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.