Mariam Sawadogo, gérante de Parking : Ce métier me passionne

0
176
Mariam Ouédraogo, une jeune femme sonnant la trentaine, elle est gérante de parking dans une institution financière de la place à Ouagadougou. On l’appelle Hadja et refuse d’être prise en image sauf au dos pour des raisons personnelles. Le mardi, Fasoamazone.net  est allé à sa rencontre pour échanger sur son métier.
Fasoamazone : Pourquoi choisir le métier de gérante de Parking?
Mariam Sawadogo : J’ai choisi ce métier parce que tout simplement j’aime le rangement. C’est ainsi que j’ai réfléchi et je me suis dit pourquoi ne pas être parker des motos. Voici que par la grâce de Dieu j’ai eu un coin grâce à mon beau frère.
F.A.net : Depuis quand avez-vous commencer à exercer?
M.S : Cela me fait 8 ans, c’est-à-dire depuis 2008. Vous savez , je n’est pas fait de longues  études car je me suis arrêtée en classe de 6ème  et je me suis mariée, mère de 2 enfants présentement.
F.A.net : Comment vous vous sentez au milieu des hommes?
M.S : Je puis vous rassurer que les hommes m’encouragent dans ce métier. Depuis que je suis là,  par la grâce de Dieu, je n’ai pas encore rencontré de difficultés. Pas de vol de motos, ni de bagarre entre les clients . Dieu merci.
F.A.net : Combien de bénéfice procurez-vous chaque semaine?
M.S : Cela dépend de l’affluence des clients dans la banque. Entre le 24du mois jusqu’au 5 du mois suivant, nous avons beaucoup de motos à gérer. C’est en ce moment que nous pouvons nous permettre de dire que le marché à donné.
F.A.net : Combien pouvez-vous gagnez en ce moment là ?
M.S : Je suis désolée, mais je ne peux pas vous donnez le montant. Tout ce que je sais, j’arrive à m’occuper de moi-même et de mes proches. J’ai pu avec cet argent inscrire une de mes sœurs qui est devenu enseignante aujourd’hui.
F.A.net : Etes-vous seul à gérer ce parking?
M.S : Au début oui. Mais au fil du temps, je me suis rendu compte que cela est devenu difficile. J’ai donc demandé à deux frères de me rejoindre pour qu’ensemble on puisse gérer. Ils ont accepter sans problème. Moi, je suis assise à l’écart pour avoir un œil
très vigilant sur les motos. Je connais beaucoup de mes clients. Quand ils arrivent, ils déposent leurs engins sans problème. Je prends toujours le soin de leur donner un ticket avant de rentrer dans la banque. Cela me rassure et les rassure également.
F.A.net : Un mot à l’endroit des sœurs qui hésitent toujours de faire un métier ou embrasser le tien?
M.S : J’invite toutes les sœurs de ne pas s’asseoir à ne rien faire. Nous pouvons nous affirmer en démontrant au monde que nous sommes capables de quelque chose. Pour moi, c’est horrible de rester sans avoir rien à faire. Il y a toujours quelque chose à faire si on le veut bien
Amélie ZONGO/www.fasoamazone.net
Mariam Sawadogo dit Hadja a préféré rester discrète en donnant dos pour la photo. Elle dit néanmoins que le métier de gérante de parking est passionnant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.