Alliance des Démocrates pour le Développement « le dernier parti politique né »

0
953
Le paysage politique du Burkina vient de s’agrandir avec la naissance du tout dernier parti, à savoir l’Alliance des Démocrates pour le Développement (ADD). Il à été porté sur ses fonts baptismaux, samedi 29 Juillet dernier au Conseil Burkinabé des Chargeurs (CBC).

C’est Moussa TRAORE qui dirige cette nouvelle formation politique composée d’un bureau politique national de 39 membres présenté lors du congrès statutaire. Ils étaient venus des 13 régions du pays; chefs traditionnels, militantes, militants et sympathisants, pour participer à cette rencontre. L’un des temps forts de ce premier congrès de ADD, qui se réclame de la mouvance présidentielle fut le discours du représentant des jeunes Cléopas Adama Ouangraoua. Voici l’un des extraits : « En effet, que l’on soit du même parti politique que l’on soit de l’opposition ou de la majorité, les acteurs de la scène politique n’ont pas toujours la même lecture de la situation nationale. Pour les uns des progrès ont été fait et des acquis  engrangés. Pour d’autres en revanche, il existe trop de menace et des déséquilibres perdurent.» En somme, la situation socio-politique nationale est diversement appréciée selon notre appartenance à une bannière politique. Cela crée une sorte de cacophonie qui freine la cohésion nationale, l’unité d’action et une osmose nécessaire au développement de notre pays qui en a tant besoin. Le landerneau politique doit se défaire des hommes et femmes qui ont des convictions égoïstes ou partisanes, pour ne pas dire affairistes. Le congrès statutaire de l’ADD,il faut le rappeler a porté sur le thème : « L’ADD pour la paix, la cohésion sociale et le développement. »

Mamadou Koné

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.