CODEL BURKINA

0
905
Convention des organisations de la société civile pour l’observation domestique des élections (CODEL) a procédé, ce jeudi 5 octobre 2017 à Ouagadougou, au lancement de ses activités de promotion de protection des droits de l’Homme et du développement de suivi des politiques publiques.
Les participants a cette rencontre du CODEL
Les participants a cette rencontre de la CODEL

Créée pour la pacification et l’éducation d’un Etat de droit au Burkina Faso, la CODEL fera d’octobre un mois pour mener plusieurs activités pour une meilleure contribution de l’Etat de Droit au Burkina Faso.

 Le Vice-président de la CODEL Daniel Da Hien précise  qu’en plus du contrôle citoyen, « qui est l’œil, l’oreille, la sensation des citoyens », la CODEL travaille à ce que les populations puissent comprendre ce qu’elle fait pour elles . Comme appui, il a indiqué qu’actuellement, la CODEL a un regard sur la gratuité  de la santé.
Aussi la CODEL dit travailler dans d’autre domaine également. « Nous travaillons à ce que le dialogue citoyen et la réconciliation nationale soit une vérité. Car selon Daniel Da Hien, nous ne sommes pas totalement en paix. Nous allons travailler pour que dans les 45 provinces les populations puissent discuter sur le PNDES ».
Un bilan des activités passées a été dressé lors de cette conférence. Aussi la CODEL entend continuer dans sa dynamique car conscient de son importance sur le plan de la cohésion sociale et de la préservation de la paix.
HAMADOU OUEDRAOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.