La presse en ligne au Burkina Faso s’est agrandie: Le tout premier quotidien exclusivement numérique a été lancé.

0
5424
Les invités lors de la cérémonie de lancement du quotidien numérique d'Afrique
Le lancement du tout premier quotidien exclusivement numérique au Burkina Faso a lieu ce jeudi 26 octobre 2017 à Ouagadougou. Dénommé « Quotidien numérique d’Afrique », ce journal traite de toute l’actualité africaine et internationale. La cérémonie officielle de présentation a été présidée par le ministre de la jeunesse, de la formation et de l’insertion professionnelle et du ministre de la communication et des relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement, tous deux patrons de la cérémonie.
Le ministre de la jeunesse de la Formation et de l'insertion professionnelle (à gauche) et M. Siaka Sow
Le ministre de la jeunesse de la Formation et de l’insertion professionnelle (à gauche) et M. Siaka Sow

« Je lance officiellement le Quotidien numérique d’Afrique », c’est en ces mots que le ministre de la jeunesse, de la formation et de l’insertion professionnelle a lancé officiellement le tout premier quotidien exclusivement numérique le jeudi dernier à Ouagadougou. Paraissant à partir du pays des hommes intègres, selon le Directeur de publication du Quotidien numérique d’Afrique, Siaka Gow, le journal traite toutes les questions de l’actualité de chaque pays en Afrique et des informations internationales. « Le quotidien numérique que nous venons de présenter officiellement ce jour au grand public est aujourd’hui à son 554è numéro, le premier numéro a paru le 21 avril 2016 », a lancé le promoteur de ce nouveau-né.

Le journal est disponible sur son site web www.quotidiennumérique.com. Il est aussi téléchargeable à travers les applications mobiles. Le quotidien numérique parait également sur la plateforme française epresse.
Pour cela, le co-parrain de la cérémonie en la personne du Président de l’association des éditeurs et des professionnels de la presse en ligne du Burkina, Cyriaque Paré ne pouvait que s’en réjouir. Pour lui, le Quotidien numérique d’Afrique qui est exclusivement numérique donne une nouvelle plateforme de la publication en ligne au Burkina Faso.
Le ministre de la communication Remy Dandjinou ( à gauche) et le promoteur du quotidien numérique D'Afrique Siaka Sow
Le ministre de la communication Remy Dandjinou ( à gauche) et le promoteur du quotidien numérique D’Afrique Siaka Sow

Avec l’avènement des médias sociaux, beaucoup de presse en lignes se créent si bien qu’on doute de la crédibilité de beaucoup d’entre elles dû à des informations inexactes qu’elles diffusent. C’est pourquoi, Cyriaque Paré a invité le promoteur du journal, à faire du respect de la déontologie et de l’éthique au sein de la rédaction son cheval de bataille.

Les deux patrons de la cérémonie que sont les ministres Smaïla de la jeunesse et Dandjinou de la communication sont tous allés dans le même sens que le co-parrain. Tout en félicitant le promoteur pour cette idée noble, ils invitent tout le personnel de ce nouveau quotidien exclusivement numérique au Burkina Faso à cultiver le professionnalisme dans leur publication. Smaila Ouédraogo, s’est beaucoup plus intéressé à ce quotidien pour la seule raison qu’il emploie des jeunes diplômés des universités et écoles professionnelles du Burkina Faso.
Hamadou Ouédraogo/Fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.