Médiateur du Faso : Saran Séré/ Sérémé s’engage à renforcer l’équité et la bonne gouvernance au sein de l’institution.

0
1272
Vendredi 27 Octobre 2017,  dans la soirée,   Saran Sėré/ Sérémé,  couramment appelée l’Amazone de Tougan à prêté  officiellement serment devant le Chef de L’Etat,  le Premier Ministre, les Présidents d’institutions,  le  Président du Conseil Constitutionnel et ses membres, les membres du gouvernement, de certains partis politiques, des OSC,   des collègues, parents amis et connaissances. Cette prestation de serment à été aussitôt suivie d’une passation de charges. Au cours desquelles, elle s’engage désormais à renforcer: les performances, et les capacités techniques de l’institution, de la communication,  d’une politique de proximité, tout en ayant un regard particulièrement pour le dialogue social, l’équité, et  la bonne gouvernance.
Passation de charges entre Mme Saran Séré/Sérémé, Médiateur du Faso entrant et  Mme Alima Deborah Traoré , Médiateur du Faso  sortant.
Passation de charges entre Mme Saran Séré/Sérémé, Médiateur du Faso entrant et Mme Alima Deborah Traoré , Médiateur du Faso sortant.

Saran/Séré/ Sérémé, est le premier Médiateur, à être officiellement installé ,  selon les dispositions de la nouvelle loi organique. Première  du genre au Burkina Faso, la prestation de serment,  et la passation de charges,  se sont déroulées en respect  de la Constitutionnalisation  de l’institution. Selon l’article 4 de la loi organique adoptée par l’Assemblée  nationale  en sa séance du 16 mai 2013 stipule: Le Médiateur du Faso est  nommé par décret par le Président du Faso.  Le Médiateur  du Faso est installé dans ses fonctions par le Président du  Conseil Constitutionnel au cours d’une cérémonie  officielle. Il prête le serment suivant: et je jure solennellement de bien et fidèlement  remplir ma fonction de Médiateur du Faso en toute indépendance et impartialité de façon digne et loyale et de garder le secret des informations détenues dans le cadre de l’exercice de mes fonctions.

C’est eu égard  à cette disposition de la loi,   que Mme le nouveau Médiateur du Faso  s’est …engagée ……solennellement devant le Président du Conseil Constitutionnel,  M. Kassoum KAMBOU.

Tout en exprimant sa reconnaissance au Président du Faso de la confiance placée en elle., de même que  ses gratitudes  à l’endroit de Mme Alima Deborah Traoré ,  le Médiateur du Faso  sortant.  pour le travail abattu, elle espère compter sur  ses sages conseils. Le nouveau Médiateur du Faso,   Mme Séré, n’a pa manqué  d’inviter ses futurs collaborateurs  à cultiver et a promouvoir les valeurs morales et ethniques susceptibles de fonder, de renforcer le crédit et l’exemplarité de l’institution.

Quant à Mme le Médiateur  sortant  Alima Deborah Traoré , après  avoir  félicité le Médiateur entrant Saran Séré,  rendu un hommage bien mérité à ses devanciers, à remercié ses anciens collaborateurs pour le travail abattu, les a exhorté a poursuivre l’oeuvre entreprise  par les devanciers en vue du renforcement de la bonne gouvernance, de L’Etat de droit au Burkina Faso.

Notons que la  durée du mandat du Médiateur du Faso est de cinq ans, non renouvelable.

Karen Ouédraogo/ www.fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.