Commémoration de la journée Internationale de la Canne Blanche : « UN-ABPAM sensibilise les populations au respect et à la protection des personnes aveugles en circulation ».

0
828
Le présidium de la conférence de presse. Le Président de UN-ABPAM M. OULE Christophe entouré de ses collaborateurs.
A l’occasion de la commémoration en-différé de la Journée Internationale de la Canne Blanche, l’Union Nationale des Associations Burkinabé pour la Promotion des Aveugles et Malvoyants (UN-ABPAM) a organisé ce jour 02 octobre 2017à Ouagadougou (Village Nong Taaba) une conférence de presse pour informer et sensibiliser les populations sur l’importance de la Canne Blanche pour les aveugles. Aussi interpeller les Autorités afin qu’elles tiennent compte des personnes aveugles dans leur politique en matière de circulation.

Pour marquer cet évènement ? UN-ABPAM, compte remettre une Canne Blanche à une autorité, ou à un personnage qui peut influencer les politiques et actions en faveur.

Des Cannes Blanches pour personnes aveugles afin de faciliter leur déplacement.
Des Cannes Blanches pour personnes aveugles afin de faciliter leur déplacement.

Au cours de ce point de presse, L’UN-ABPAM à tenu à présenter la Canne Blanche, son nom l’indique, reconnue comme symbole de cécité elle est un outil servant à indiquer leur handicap aux autres personnes pour qu’elles soient plus vigilantes à leur égard en circulation. Elle est généralement utilisée par les personnes handicapées visuelles pour se faire repérer dans la société, facilité leur déplacement, leur permettre de stopper les véhicules en circulation en cas de danger, leur éviter les obstacles, leur permettre de se déplacer en toute autonomie, faciliter éventuellement leur communication. Les populations ignorent la signification de la Canne Blanche et son utilité en circulation pour les aveugles, si bien qu’elles sont victimes d’accidents de la part des usagers de la route. D’où une sensibilisation sur le code de la route s’impose à ce niveau.

Les participants (es) au point de presse.
Les participants (es) au point de presse.

Au Burkina Faso très peu de personnes aveugles ne possèdent pas une Canne Blanche, car elle n’est pas disponible sur le marché local donc il faut importer. Son cout varie de 12.000 F à 50.000 FCFA, et reste hors de portée des aveugles. UN-ABPAM lance un plaidoyer  auprès des autorités afin de leur doter de ce outil précieux et d’améliorer leurs conditions de vie. Pour la petite histoire de la vulgarisation de la Canne Blanche, c’est Mademoiselle Guilly d’Herbemont résidant dans un quartier de Paris fréquenté par de nombreux aveugles se rendant au foyer qui leur était destiné, à constater que toute circulation était pour les non-voyants bien périlleux. Elle persuade de l’absolue nécessité de leur attribuer un projet distinctif d’où l’idée en 1930, de la Canne Blanche destinée à les situer en tant qu’aveugles au sein de la population. Après l’avoir créer Mademoiselle Guilly d’Herbemont fait fabriquer, attribué, distribué, financer la Canne Blanche pendant le reste de sa vie. Franchissant allègement les frontières, la Canne conquiert d’abord l’Europe, puis presque aussi rapidement les Etats Unis ou les premières Cannes Blanches font leur apparition en 1932, c’est-à-dire  18 mois seulement après Paris.

La Canne Blanche a été introduite au Burkina Faso en 1997 par la sœur Janine qui avait ouvert  les premières classes pour enfants aveugles à la mission de la Cathédrale de Ouagadougou. L’UN-ABPAM à  commémorée pour la premiere fois la journée Internationale de la Canne Blanche en novembre 2007 à l’occasion des journées  d’hommages au Dr  DIARRA Siaka.

NB : La Journée Internationale commémorée chaque 15 octobre de l’année. Mais en raison de la célébration des 30 ans de l’assassinat du Capitaine Thomas Sankara, elle n’a pu être célébrée à cette date.

Karen Ouédraogo/fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.