Quiproquo autour d’un terrain : le PDG de Abdoul service reagit

0
1851
Au cours d’une conférence publique ce 4 avril 2018, à Boassa au sein même du site à quiproquo, le PDG de Abdoul service à tenu à s’expliquer par rapport aux propos tenu par le maire de la ville de Ouagadougou Armand Beouindé concernant le site.<<Il donne un terrain qui ne l’appartient pas>> voilà les propos du maire qui passe mal au clan Abdoul service. Entouré des chefs traditionnels, dignitaires et de la population de Boassa, il a contesté preuves et témoins à l’appui les propos du maire Armand Beouindé qu’il juge inadmissible.
Les participants à la conférence publique
Les participants à la conférence publique

Il faut le dire le don de Abdoul service à la commune de Ouagadougou au profit de la commune de l’arrondissement 7 de Boassa se compose entre autre d’un terrain de 100.000 mètre carré d’une valeur de 25 million de francs cfa d’une ambulance d’une valeur de 18 million de francs cfa d’un corbillard d’une valeur de 10 million de francs cfa et de 5 motos et de 450 permis de conduire au profit des jeunes de l’arrondissement 7.

Le problème qui se pose c’est que le maire Armand Béouindé au cours d’une conférence de presse à fait savoir que le terrain dont Abdoul service à fait don à la mairie était un terrain d’utilité publique, ne lui appartient pas et que par consequent il peut pas en faire don. Cette conférence de presse a été le lieu pour le PDG de Abdoul service en la personne Abdoul Ouedraogo de préciser que le don émane du cri de cœur du chef traditionnel de Boassa qui voulait un cimetière pour sa localité qui est dans le besoin. Aussi précise Abdoul Ouedraogo, <<le choix du terrain est celui des coutumiers et des propriétaires terriens. Il sied à notre avis de faire les documents au nom du bénéficiaire même si les charges financières y afférant seront au dépens du donateur..

Les dons composés d'une ambulance et d'un corbillard, d'un terrain, de motos et permis de conduire
Les dons composés d’une ambulance et d’un corbillard, d’un terrain, de motos et permis de conduire

En ce qui concerne le terrain, on montré le protocole d’accord ou on a décaissé 25 millions de franc CFA pour les 100000m2>>. Celui-ci s’étonne donc que pour une question de procédure on prive des populations d’un droit aussi important que celui de la sépulture. En rappel dans une lettre adressée à Abdoul service le maire lui faisait comprendre que:<<le terrain aménagé est traversé par des pilonnes de haute tension de la SONABEL, ce qui interdit une fréquentation du terrain par les populations dans un rayon donné par mesure de sécurité.

De plus le maire précise que l’arrondissement 7 n’a délivré aucun document du dit terrain>>. Pour ce qui est de cela la société se demande si par rapport aux pilonnes, la règle est générale ou si elle s’applique à Boassa uniquement ? Car selon eux, les spots de la nationale d’électricité informent l’opinion qu’il faut s’installer à au moins 25 m de part et d’autre des poteaux de hautes et moyennes tensions.

Et à eux de se poser la question :<< En quoi 25 m dérange-t-il un projet de 100.000 m2 ?>>. Un véritable quiproquo est alors sur cette question de don et ce d’autant plus que le donateur dit avoir seulement voulu voler au secours d’une population en détresse.
par ailleurs celui-ci émet le souhait que les autorités compétentes puissent surmonter ces petits bisbilles pour le bonheur des populations défavorisées.

Hamadou Ouedraogo/ www.fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.