Université Ouaga1 Pr Joseph Ki-Zerbo : sortie de la 1ère promotion des chirurgiens dentistes

0
1703
Les lauréats prêtent serment
Ce après-midi de 6 avril 2018, une personnalité et pas des moindres était présent au temple du savoir. Oui, le président du Faso était à l’Université Ouaga 1 Professeur Joseph Ki-Zerbo pour un événement tout aussi solennel; la sortie de la première promotion de chirurgiens-dentistes entièrement formés au Burkina Faso. Vous l’aurez deviné, le président du Faso, président de la cérémonie a tenu à marquer de sa présence un événement si important.

Photo de famille des lauréats avec le président du Faso.
Photo de famille des lauréats avec le président du Faso.

Au nombre de 6, ces lauréats ont été formés entièrement au sein de l’unité de formation et de recherches en Sciences de la santé de l’Université Ouaga 1 Pr Joseph Ki-Zerbo. Pour le chef de l’État , la sortie de ces jeunes chirurgiens s’affiche comme un pas de géant, une victoire dans le processus de développement des ressources, qui est l’un des objectifs de l’Université. Il rappelle que:<< cette filière, nous devons l’entretenir, la nourrir parce-que nous avons 1 chirurgien pour 300.000 habitants, voilà pourquoi un regard particulier est porté sur la formation>>. En plus de l’élan mis dans le développement des ressources humaines en général, cette sortie de promotion vient conforter le fait de l’impérieuse nécessité la promotion de la santé bucco-dentaire a laissé comprendre le Président du Faso.

Sidibé Harouna, représentant des lauréats
Sidibé Harouna, représentant des lauréats

Le représentant des lauréats de la première promotion des chirurgiens dentiste entièrement formés au Burkina Sidibé Harouna se dit fier de la qualité des enseignement reçu en précisant que la qualité de leur formation n’est nullement en dessous de celle reçu l’extérieur dans les autres universités. Il se disent prêt à servirent la nation et ce d’autant plus qu’il y a pas assez de chirurgiens dentistes au Burkina. La tâche n’a pas été facile reconnait le désormais docteur Sidibé et ses collègues lauréats qui ont parcouru quelques 8 années d’études, mais aujourd’hui, tous reconnaissent que le jeu en valait la chandelle. C’est pourquoi, ils exhorte et encouragent leurs jeunes frère a ne pas hésiter à rejoindre la filière qui manque d’ailleurs d’Hommes.

H. Ouedraogo/www.fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.