Kombissiri: une police d’hygiène pour traquer la pollution

0
1218
La commune de Kombissiri dans la province du Bazèga dirigée par Isaac Conombo, à décrété la création d’une police d’hygiène, pour traquer et sanctionner tous ceux qui déversent des déchets solides ou liquides dans la ville.

Sont concernés par cette mesure les ménages, services, commerces, entreprises installées dans la commune de Kombissiri et le département de Doulogou .

Cette police d’hygiène dont on ne connait pour le moment l’effectif, recevra bientôt un blanc – seing de l’autorité communale, pour avoir accès, à tout ménage, services ou entreprises, afin de constater et de punir tous ceux qui polluent les lieux et de les verbaliser selon le code de l’environnement.

On se rappelle que dans l’une de nos parutions, nous avons déjà attiré les regards sur les tonnes d’ordures qui polluents nos villes à travers un article intitulé << insalubritė dans les marchés et yaars: à vos pelles les commerçants >>.

A notre avis grand chose n’a pas été fait. Des slogans comme: << Hors de nos villes les sachets plastics>> semblent être faits pour amuser la galerie, car jusqu’à nouvel ordre, ils sont utilisés par presque l’ensemble de la population burkinabè.

Après leur usage, ils (sachets plastics) sont tous simplement jettés dans la rue. Ils ne sont pas facilement dégradables, et rendent laid notre environnement. Il faut dire que le Burkina Faso, n’est pas le seul pays en Afrique où les ordures ménagères solides ou liquides sont déversées dans les rues en plein air.

C’est la quadrature du cercle, la question de l’assainissement de notre environnement, car pour beaucoup, jetter des ordures dans la rue est un fait anodin, ils oublient ou ne savent tout simplement pas que cela peut entraîner des maladies comme la méningite, le choléra, ou la diarrhée pour ne citer que celles- là. La présence de poubelles dans nos rues, ne saurait pas forcément d’éviter la présence des ordures que certaines associations tentent d’enlever actuellement dans certains arrondissements de façon timide.

Les associations et des personnes de bonnes volontés ne manquent pas dans la lutte contre les déchets comme dans l’arrondissement 10 de Ouagadougou oû, la semaine derrière des poubelles, ont été remises à la mairie.<< Ne pas polluer son environnement pour ne pas porter atteinte aux autres est un devoir citoyen>>. << Il faut donc commencer, ou recommencer à lancer des campagnes de sensibilisation pour que la population accepte et comprenne que la santé passe avant tout par l’hygiène individuelle et collective. C’est à dire que la propreté doit être présente dans nos maisons, nos rues, et dans notre accoutrement.

Dans la même rubrique: http://www.fasoamazone.net/2017/06/06/insalubrite-dans-les-marches-et-yaar-les-vendeurs-des-marches-et-yaar-a-vos-pelles/?preview_id=3224&preview_nonce=bf05d43583&post_format=standard&_thumbnail_id=3225&preview=true

Mamadou Koné/www.fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.