Bilan de la marche meeting  : « Une foule à perte de vue, les chiffres c’est Dieu qui le connait », Rabi Yaméogo

0
307
Au lendemain de la marche meeting des forces vives de la Nation le 29 septembre, le comité d’organisation a initié une rencontre bilan avec la presse ce mardi 2 octobre 2018 au siège du Chef de File de l’Opposition Politique du Burkina Faso (CFOP-BF). La marche s’est très bien passée à en croire en tout cas le président du comité d’organisation Rabi Yaméogo.
Les journalistes présents a cette rencontre

« Concernant le bilan de la marche-meeting du 29 ses 2018 , nous sommes très satisfaits sur tous les plans », lance d’entrée le président du comité d’organisation de la marche, Rabi Yaméogo, dès sa prise de parole.


La très forte mobilisation, le caractère pacifique et républicain de la marche, la grande discipline et la qualité du message envoyé sont d’autant de constats qui font croire à M. Yameogo et ses camarades, que la marche a été un franc succès. Il fait par ailleurs remarquer que des personnes malveillantes, dont le but était de discréditer l’activité, ont, semblent-t-ils, prises des photos de petits attroupements avant le démarrage de la marche, et le publier sur les réseaux sociaux. « C’était peine perdue, la vérité a été rétablie, en partie, grâce aux journalistes », soutient-t-il. « Une foule à perte de vue. Les chiffres, c’est Dieu qui le connait »voici l’estimation de la marche donnée par le comité d’organisation.


A entendre le président du comité d’organisation, les tentatives de sabotages n’ont pas manqué. « Malgré les billets de banques qui ont été distribués à flot dans certains quartiers, malgré les campagnes d’intimidation et d’intoxication, la marche s’est très bien passée », foi de M. Yaméogo« Les souscriptions continuent et un bilan définitif sera donné trèsprochainement. 


Nous savons d’ores et déjà que la contribution des députés de l’opposition est de 1,1 millions de francs CFA », s’exprimant sur le montant de la souscription.  Pour ce qui concerne la banderole à polémique, elle a été purement et simplement été retirée même des images de celle-ci avait déjà été prises . « Ce n’est pas à l’opposition de demander le retour de qui que ce soit », martèle-t-il.


Seydou Ouédraogo, de l’ADF/RDA, membre du comité d’organisation, indique que cette marche constitue un geste fort de l’opposition qui, espère-t-il, réveillera le pouvoir « somnolant » du Président Roch Kaboré. « D’autres marches suivront si rien ne change. Et croyez-nous, la mobilisation ira crescendo », menace M. Ouédraogo et de poursuivre « quand des nouveaux marcheurs et des anciens marcheurs se mettent ensemble pour marcher, c’est un signal fort, nous espérons qu’ils en prendrons compte ».

Justin Ouattara/www.fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.