PMK: Les nouveaux élèves de 6ème désormais 27ème promotion des enfants de troupe du prytanée

0
1617
Les 70 enfants de troupe, ont reçu de leur parrain, de la classe de second, les attributs du PMK, faisant d’eux désormais des prytanes du kadiogo.
Le prytanée militaire de kadiogo (MPK), a organisé, le mardi 30 octobre 2018, à Ouagadougou, une cérémonie de remise des attributs de l’armée aux nouveaux élèves entrant de la 27ème promotion, marquant son initiation et son admission aux traditions prytanée du Kadoigo.
Le chef de bataillon Ismaël K. S.Diaouari : « En ces périodes plus que jamais troubles, l’encrage aux traditions reste un moyen sûr pour le prytanée et tout l’armée burkinabè, de se prémunir de certaines tares et de de préserver la dignité, l’identité, voir les âmes »

« Enfant de troupe de la 6ème, débutée le 19 août, date à laquelle vous avez rejoint cette école, votre période d’imprégnation et d’intégration au PMK, conduit par vos anciens de manière responsable et remarquable, prend fin ce soir » a déclaré le chef de bataillon Ismaël K. S. Diaouari, dans la soirée du mardi 30 octobre 2018, à Ouagadougou, au sein de cette institution, a l’occasion au cours d’une cérémonie de remise des attributs a ces nouveau élèves entrants de la classe de 6e marquant la 27ème promotion du PMK.

Pour lui cette initiation aux traditions du prytanée militaire, qui a été menée dans le respect de la dignité et de l’intégrité physique et morale tient lieu de test pour prouver les potentialités et la dispositions de ces nouveaux élèves à endosser le costume de l’enfant de troupe avec tout ce que cela implique de rigueur, de vertus, de sens du devoir et d’amour pour servir sa patrie.
Ils étaient au totale 70 élèves de la classe de 6ème , composés de 46 burkinabè et 24 ressortissants de pays frères dont 04 du Benin, 02 du Cameroun, 02 de la Centrafrique, 01 du Congo Brazzaville, 02 de la Cote d’Ivoire, 02 de la Guinée, 02 du Mali, 02 du Niger, 03 du Sénégal, 02 du Tchad et 02 du Togo, a cité le Chef Diaouari.

Après avoir reçu le bleuissement qui fait partie des uses et des coutumes du Prytanée, selon la coordonnatrice, Kaliseta Nakanabo, ce sont des mains de leur devanciers de la classe de second, par ailleurs parrain de leur promotion, que ces 70 impétrants, ont reçu les insignes, qui font d’eux désormais des prytanes du Kadiogo.

Tous ont unanimement prêté serment devant, illustres invités, parents, encadreurs et ancien en leurs attestant leur engagement, à embrasser pleinement l’éthique de l’enfant de troupe et à se plier aux exigences de cette prestigieuse école qui se résume en une devise. La leur est : « S’instruire pour mieux servir », qu’ils-ont ensemble scandé avec fièrté.

Aux dires du chef Diaouari, en ces périodes plus que jamais troubles, l’encrage aux traditions reste un moyen sûr pour le prytanée et tout l’armée burkinabè, de se prémunir de certaines tares et de de préserver la dignité, l’identité, voir les âmes. « En vous inculquant des valeurs, telles le respect des anciens et du droit d’aînesse, la soumission à l’autorité, celle parentale y comprise, le sens de responsabilités, vos anciens ne feront que compléter l’action de vos parents, tout en renforçant les vertus inculquées à vous par eux », s’est-il adressé aux nouveaux prytanes.

C’est pour quoi cette 27ème promotion est nommée : « Promotion Général Baba sy », celui-là même qui fut une icône pour l’Armée burkinabè, de par le passé à travers son talent et son dévouement avec lequel il a servi sa nation et pleines d’autres jusqu’à sa dernière demeure, a magnifié le locuteur Diaouari. « Je puisse pour ma part, vous affirmer sans ambages que vous serez des hommes et des femmes de valeurs.
Car cet ancien enfant de troupe aux états de services remarquables, a été sa vie durant un exemple de leader qui a toujours suscité l’admiration de ses compagnons et le respect de ses supérieurs. Mon colonel, je puisse déjà m’engager et vous dire que les enfants de troupe sont prêts », a martelé le chef de bataillon Ismaël K. S.Diaouari.

Ben Mahomed BENAO/www.fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.