Construction et bitumage autoroute: Les travaux lancés

0
2225
Les travaux ont été lancés
Les travaux de construction et de bitumage de l’autoroute de contournement nord et sud de la ville de Ouagadougou ont été lancé le samedi 27 octobre 2018 à Ouagadougou en présence du président du Faso, Rock Marc Christian Kaboré.
Les autorités sont sorties nombreuses

Dans 36 mois, la ville de Ouagadougou aura un autre visage. A cet effet,  les travaux de construction et de bitumage de l’autoroute de contournement nord et sud de la ville de Ouagadougou ont été lancé le samedi 27 octobre 2018 pour un montant de plus de 181 milliards de FCFA . Les travaux de ce grand projet ont été confiés au  groupe EBOMAF.

Selon le Président directeur général du groupe EBOMAF, Mahamoudou Bonkoungou, ce chantier vient marquer leur adhésion et leur participation à la nouvelle ère de développement national amorcée au Burkina Faso.

Le visage de la ville de Ouagadougou dans 36 mois

Il a rassurer le président du Faso Rock Marc Christian Kaboré et au peuple burkinabé que son groupe emploiera à mériter la confiance placée en leur entreprise. En toute modestie, nous estimons être à la hauteur de la tâche en comblant vos attentes qui sont d’offrir un grand brin du bien-être à vos concitoyens et concitoyens&, a-t-il dit.

Pour faire un clin d’œil au champion Président Georges  Weah, il a ajouté que l’on a l’on a beau briller dans les championnats étrangers, marquer les plus beaux buts du monde, réaliser les plus grands exploits, amasser les trophées, c’est la victoire qu’on amène à la mère patrie qui est la plus signifiante et la plus salvatrice.

Le président du Faso, Rock Marck Kaboré avec ses collaborateurs

C’est pourquoi, il a voulu rendre un vibrant hommage à ce footballeur, pour ainsi dire que c’est la patrie qui gagne toujours. A entendre le président des municipalités du Burkina Faso, Armand Beouindé, EBOMAF est reconnu au delà des frontières, pour son courage et son dynamisme et son travail. Cette infrastructure a-t-il dit est une réponse au phénomène de croissance forte d’urbanisation de Ouagadougou.

« Notre capital s’étalant sur plus de 600 km2 et comptant plus de 3 millions d’habitants avec une ère d’influence&, a-t-il dit. Ce projet est une bonne réponse à l’insécurité routière, source d’accident mortel endeuillant souvent les familles. A l’entendre, ce contournement apporte une réponse au problème logistique urbaine.

Amélie Zongo/www.fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.