0
314

Associations de soutien au Président : une rencontre qui a permis des mises au clair avec le gouvernement


 
Le 2ème Vice-président du MPP, M. Clément P. Sawadogo a présidé  ce dimanche 27 janvier 2019,  à Ouagadougou ,  une  rencontre avec les Mouvements et Associations de soutien au Président du Faso. Les échanges étaient directs et ont porté aussi bien sur les questions d’actualité que sur les actions du gouvernement, sanctionnés de recommandations.  

 

Les associations de soutien au  Président Roch Marc Christian Kaboré, ont échangé  à bâton rompu, ce dimanche 27 janvier 2019, à Ouagadougou, avec les membres du gouvernement.
Des questions de l’heure notamment, concernant les questions relatives au budget,  les   actions et  réalisations du gouvernement ont été abordées a cette rencontre. En outre, ils ont évoqué les conflits inter communautaires,  les aspects liés à la sécurité des populations n’ont pas echappé aux associations de soutien du president du Faso.
Le responsable des Associations,  Abdoulaye YOGO pour sa part, a souhaité la bienvenue à ses hôtes,  et a remercié le gouvernement d’avoir prêté une oreille attentive  à leurs  doléances et de l’intérêt manifesté à leur endroit.
M. YOGO a aussi  témoigné  sa gratitude à  l’honorable Abdoulaye MOSSÉ, député à l’Assemblée nationale, responsable chargé des mouvements et associations au sein du bureau exécutif du MPP, pour le soutien financier quant à l’établissement et à l’obtention de récépissés au profit de plus de 50 associations féminines.
 
Au cours de la rencontre, des explications ont été fournies par l’honorable MOSSÉ, aux associations   sur les aspects budgétaires, notamment, la loi de finances 2019, les nouvelles taxes, etc… <<C’est un devoir pour nous de  servir  d’interface entre la société civile  et le gouvernement>>, a-t-il  indiqué.

Au cours des échanges, les associations ont formulé des recommandations à l’endroit du Président du Faso et à son gouvernement. Ce sont la construction d’infrastructures scolaires de qualité,  le renforcement  des capacités des enseignants et le contrôle de  leur assiduité  dans les  classes,  la lutte  contre la drogue, et la toxicomanie dans les établissements d’enseignement
Les autres recommandations et non des moindres, ont concerné la définition d’une bonne politique et stratégie de défense et de sécurité,   le contrôle et  la fixation  des  coûts d’accès de scolarité dans les établissements d’enseignement privés, le  renforcement de l’union sacrée des filles et fils afin que le Burkina Faso demeure un havre de paix., la promotion d’une justice sociale etc. .

Avant la fin de la rencontre, la Sécrétaire Générale de la Maison des associations Mme Balkissa Barro/ Soulama a réitéré  le soutien des associations au Président du Faso SEM Roch Marc Christian Kaboré.  

Karen Sawadogo 
www.fasoamazone.net 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.