Rotaract du Burkina: Une semaine nationale pour faire rayonner leur organisation

0
164
Cérémonie d'ouverture de la semaine nationale du Rotaract

La semaine nationale du Rotaract au Burkina Faso vient de débuter. Organisée par la coordination nationale des clubs Rotaract et interact du Burkina, cette activité vise à promouvoir le Rotaract ainsi que ses missions. Durant une semaine, les rotaractiens sont appelés à réfléchir sur l’avenir de leur organisation. Le lancement officiel des activités a débuté  par une conférence publique le samedi 22 juin 2019 à Ouagadougou. Elle était placée sous le thème, « Le Rotaract, une organisation au service des collectivités ».

Les Rotaractiens ont répondu présents a cette cérémonie d’ouverture

Promouvoir les clubs Rotaract, renforcer les capacités de ses membres, communiquer sur les acquis et réalisations de l’organisation, améliorer la collaboration avec d’autres organisations de jeunes et enfin installer les dirigeants du mandat prochain, tels sont entre autres les objectifs recherchés par l’organisation de la semaine nationale du Rotaract au Burkina Faso. Une semaine qui s’inscrit dans le cadre de la semaine mondiale du Rotaract, célébrée au mois de mars de chaque année. En commémorant ainsi cette semaine en différée, la coordination nationale des clubs Rotaract et interact du Burkina Faso, entend mener des réflexions sur les difficultés qui minent l’organisation.

Les Rotaractiens ont répondu présents a cette cérémonie d’ouverture

En effet, le Rotaract fait face à des difficultés liées surtout à la mobilisation et à la motivation des membres. A cela s’ajoutent les préjugés autour de l’organisation. Selon le président du comité national d’organisation, le Rotaract a aujourd’hui à besoin de sang neuf et des membres plus engagés. C’est pourquoi, dit-il, « il était nécessaire que nous marquions une halte afin de trouver des solutions aux difficultés que nous rencontrons ».

David Tapsoba, Président de la coordination nationale des clubs Rotaract et Interact du Burkina

Même sentiment que le délégué représentant le Rotaract du district (DRRD), par ailleurs Président de la coordination nationale des clubs Rotaract et Interact du Burkina, David Tapsoba. Pour lui, la seule manière pour le Rotaract ou pour toute autre organisation d’aller de l’avant et surtout d’être plus fort, c’est de marquer une pause à un certain moment pour faire un diagnostic, détecter les problèmes, proposer des solutions et surtout prendre des engagements. « Il y’a beaucoup de préjugés autour de notre organisation, d’où l’importance de mieux faire connaitre notre organisation. Notre organisation de façon générale, c’est aller vers les communautés pour leur apporter de l’aide », a-t-il fait savoir avant d’ajouter,

« Je place cette semaine sous le signe de la renaissance. Notre organisation vient de loin, et elle a connu pas mal de périodes tumultueuses. C’est pour nous le moment de faire un bon diagnostic, de fixer de bons objectifs à court, moyen et long terme afin de renaitre de nouveau ».

La semaine nationale du Rotaract au Burkina se déroule du 22 au 29 juin 2019. Elle sera émaillée essentiellement d’une kermesse et un tournoi de football. Il y’aura également au programme, des états généraux qui vont se dérouler  du 24 au 28 juin 2019.

Elles vont consister à renforcer les capacités des membres de l’organisation principalement les dirigeants élus. « Nous allons également relire nos textes afin de nous permettre d’être en phase avec les réalités actuelles, et aussi, nous allons ouvrir la brèche de formation pour le public pour leur permettre eux aussi de renforcer leur capacité tout en nous découvrant », a précisé Aboubacar Traoré, Pass-Président du Rotaract Club Savane, par ailleurs président du comité national d’organisation de cette semaine.

Le clou de cette semaine sera marqué par un diner gala de passation de collier des dirigeants du mandat 2019-2020, le samedi 29 juin 2019 à partir de 19h, à Bravia Hôtel.

Il s’agit de la passation de collier du RRD, la passation de collier du DRRD,  et la passation du collier des Présidents du club.

Me Thomas Somé, Parrain de l’événement

Un programme bien riche qui visiblement ne pouvait faire rester indifférent le gouverneur élu du district 9101 du rotary international, Me Thomas Somé. Parrain de l’activité, il dit apprécier hautement l’organisation de la semaine nationale du Rotaract au Burkina Faso. Pour lui, c’est la preuve que les rotaractiens souhaitent bonifier leurs actions. « J’attends que les actions des Rotaractiens durant cette semaine soient bonifiées. D’abord au niveau de l’effectif, j’ai constaté que le nombre des rotaractiens diminue. Et cette semaine est donc une opportunité pour eux de savoir pourquoi ils n’arrivent pas à recruter, mais aussi à retenir ceux qui sont là. La réflexion qu’ils vont mener cette semaine leur permettrons certainement de savoir le pourquoi et de dégager des pistes de solution », a-t-il lancé.

Pour finir, il a marqué sa disponibilité à toujours accompagner ses filleuls et les a invité à toujours resté motiver.

Rappelons que c’est par une conférence publique placée sous le thème, « Le Rotaract, une organisation au service des collectivités », qu’a commencé les activités de la semaine nationale du Rotaract. Une activité qui a été marquée par plusieurs communications.

Mohamed Karambiri, ancien Rotaractien, est l’un des formateurs. Dans sa communication, il s’est entretenu avec les Rotaractiens sur la définition même du Rotaract, sa mission, ses membres. C’était aussi une occasion pour lui de partager son expérience avec ses jeunes frères, toute chose que les rotaractiens ont bien apprécié.

La photo de famille entre Rotaractiens

Pour rappel, le Rotaract est un groupement de jeunes, âgés de 18 à 30 ans qui sont formés au leadership, à la responsabilité, aux valeurs de haute probité et surtout comment avoir une occupation utile, et comment aider son prochain. En un mot, la camaraderie est le maître mot de cette organisation.

Anaëlle K./www.fasoamazone.net 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.