Ecole nationale de Police: La 48ème promotion prête à servir

0
152
Le ministre de la défense Chérif Sy porte les grades d’un des majors prête à servir

La cuvée 2019 de l’école nationale de Police a effectué ce lundi 15 juillet 2019 sa sortie. La promotion baptisée « engagement patriotique », est composée de plus de 2000 nouveaux policiers. Ces impétrants se sont engagés à relever les défis de l’incivisme, du grand banditisme et du terrorisme. Cette sortie de promotion est placée sous le thème « renforcer la formation initiale du policier dans la lutte contre l’insécurité ». La cérémonie a été présidée par Moumina Cherif Sy, ministre d’Etat, ministre de la défense nationale et des anciens combattants.

Sortie officielle de la 48ème promotion de la police nationale

Sur 2151 élèves au départ, ils sont 2136 déclarés aptes  à recevoir leur diplôme de fin de formation. La 48ème promotion des élèves policiers a enregistré un décès et 14 recalés.

Devant les autorités, parents, amis et connaissances, ces élèves se sont engagés à relever les défis de l’incivisme, du grand banditisme et du terrorisme au Burkina Faso, d’où le nom du baptême, « engagement patriotique ». Et pour mieux accomplir cette tâche, tous les intervenants ont invité les impétrants être disciplinés, et à faire de cette valeur leur étendards en tout temps et en tous lieux.

Le directeur de l’Ecole nationale de la police Tiési Dabiré

 

Selon le directeur de l’école nationale de Police, Sié Tissé Dabiré, le Burkina Faso peut compter sur cette promotion qui va bientôt aller apporter un nouveau souffle à leurs ainés sur le terrain. Et cela, grâce aux innovations qu’a connues cette promotion. Il s’agit entre autres, de l’introduction d’un module, intitulé, formation militaire continue, le renforcement du module de formation au code de la route et la mise en œuvre effective de l’examen terminal unique dont l’objectif premier est l’évaluation pratique des enseignements à tous les niveaux de cycle de formation.

En plus de ces innovations, le commissaire divisionnaire de Police, Sié Dabiré a annoncé l’adoption très prochaine du statut portant érection de l’école nationale de Police en établissement public de l’Etat à caractère administratif.

Pour le délégué de la promotion, Xavier Mobidi a revelé, durant les deux années de formation, ils ont subi des formations de divers ordres. « Cette formation incluant des innovations va nous permettre de relever les nouveaux défis sécuritaires dont fait face notre pays. Ainsi, notre aptitude à mener à bien les missions qui nous seront confiées, n’est plus à démontrer », a-t-il indiqué.

Présent à la cérémonie, Ousseni Compaoré, ministre de la sécurité, a rappelé aux nouveaux sortants que dans un environnement professionnel où la discipline est parfois mise à rude épreuve au nom de revendications sociales, un intérêt particulier doit être accordé à la formation initiale particulièrement orientée vers le renforcement de la déontologie, de la discipline et de la redevabilité.

Les remises d’attestations aux différents majors de classe et la parade des troupes suivies de démonstration des techniques d’intervention ont mis fin à cette cérémonie
Anaëlle K.

www.fasoamazone.net 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.