Sport football : Kamou MALO, nouveau sélectionneur des Etalons officiellement installé dans ses fonctions

0
275

Reconstruire une équipe compétitive et gagnante afin d’assurer la qualification des Etalons à la CAN Cameroun 2021, c’est la mission principale assignée au nouveau sélectionneur des Etalons Kamou Malo. L’homme a été présenté ce vendredi  26 juillet 2019  à la presse,  par le comité exécutif de la Fédération burkinabè de football (FBF).

Le président de la Fédération burkinabè de football Colonel Sita SANGARÉ

Le Comité exécutif de la Fédération burkinabè de football (FBF), a officiellement présenté le nouveau sélectionneur des Etalons du Burkina ce vendredi 26 juillet 2019 à Ouagadougou. Kamou Malo, puisque c’est de lui qu’il s’agit, est désormais à la tête de l’encadrement technique de la sélection nationale. Précédemment sélectionneur de l’Union Sportive des Forces Armées (USFA), Kamou MALO figure parmi les entraîneurs ayant réussi à remporter, deux (02) fois, le championnat national.

Le choix de faire recours une expertise nationale se justifie par le fait que la FBF s’est engagé depuis quelques années dans une logique active de renouvellement de ses encadrements techniques pour ses équipes nationales. « Cela a commencé avec les petites catégories, et la farouche volonté de promouvoir l’expertise nationale a poussé le Comité exécutif de la FBF à confier l’encadrement technique des Etalons à un national, vu que le contrat de l’ancien sélectionneur Paulo Duarté, arrivait à terme », a indiqué Sita Sangaré, le Président de la FBF.

Les amoureux du ballon rond était au rendez-vous

Pour lui, la non-participation des Etalons à la CAN 2019, a été mal vecu par la FBF et l’ensemble du peuple burkinabè. L’amertume est toujours remarquable. « Néanmoins, nous avons choisi de nous tourner vers l’avenir comme le dit l’adage : demain se prépare aujourd’hui », s’est-il consolé. Et pour ce faire, la FBF a décidé de reconfigurer le staff de la sélection nationale A, pour changer de méthode.

A en croire le président de la FBF, les raisons qui ont prévalu à cet impératif sont de deux ordres. Il s’agit notamment de la prise en compte des résultats, d’une part, qui étaient en deçà des attentes, et la volonté de valoriser l’expertise nationale, d’autre part. « En tenant compte de ces impératifs, nous avons entrepris des consultations pour doter l’équipe de la meilleure compétence possible. Nous avons prospecté le cercle de nos entraineurs en scrutant les expériences des potentiels candidats dans le domaine de l’encadrement sur le plan national et international », a-t-il laissé entendre. Ces consultations ont porté essentiellement sur les titres rapportés durant la carrière, l’attitude à encadrer avec rigueur, parmi tant d’autres critères.

« Notre attention a été retenue pendant ces expectations par monsieur Kamou Malo avec qui, nous avons entamé des négociations pour accorder nos violons » , a indiqué Sita Sangaré avant d’ajouter : « Nous avons donc pu nous accorder sur le cahier de charges et le Coach Malo nous a donné toute la garantie, qu’il se conformera scrupuleusement aux exigences de ce cahier de charges« . A cet effet, selon lui, il est clairement spécifié au nouveau sélectionneur, qu’il a l’obligation de constituer une équipe gagnante, afin d’assurer la qualification des Etalons à la CAN 2021, avec au moins la participation au huitième de finale.

Après cette présentation officielle de Kamou Malo, désormais sélectionneur de l’équipe nationale, le président de la FBF espère que l’ensemble des amoureux du ballon rond et le peuple burkinabè, adhèreront à ce choix et accompagneront le nouvel entraîneur pour la réussite de sa mission.

Kamou MALO, le nouveau sélectionneur des Etalons du Burkina Faso

Le nouveau sélectionneur, Kamou Malo, quant à lui, a exprimé ses sentiments de remerciements et de reconnaissance à l’endroit du peuple burkinabè, des plus hautes autorités et du président de la FBF pour avoir fait ce pari. A l’en croire, il est bel et bien conscient de la lourde tâche qui l’attend, mais il pense pouvoir s’en sortir avec l’aide des uns et des autres.

Concernant sa première expérience d’être à la tête d’une sélection nationale A, monsieur Malo a indiqué qu’il y a toujours une première fois dans toute chose. « Si pour moi ça doit débuter maintenant, pourquoi pas ? », se demande-t-il, en précisant qu’il faut une première fois, une deuxième fois, et ainsi de suite. « Je suis entièrement fier d’être avec cette équipe parce que, c’est un honneur pour moi », a-t-il soutenu, avant de faire savoir que « même avec un entraîneur local, on peut faire de bonnes choses, surtout avec la contribution des uns et des autres ».

Kamou Malo sera très prochainement au Maroc pour un stage de perfectionnement avant d’entamer sa mission qu’il devra accomplir avec ses adjoints, Firmin Sanou, Ablassé Alain Nana, Sa Brama Traoré ainsi qu’un préparateur physique.
Mami O.

www.fasoamazone.net

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.