Lutte contre les inégalités liées au genre au Burkina Faso: Du chemin a été parcouru

0
75

La Ministre de la Femme, de la Solidarité Nationale, de la Famille et de l’Action Humanitaire a présidé, le jeudi 3 octobre 2019 à Ouagadougou, un atelier de validation du rapport provisoire de l’évaluation de la Politique Nationale Genre 2009 – 2019. Cette politique qui tire à sa fin, a pour vision de  » débarrasser la société burkinabè de toutes les formes d’inégalités et d’inquiétudes de genre ».

les participants ont répondu nombreux à cet atelier

Après 10 années de mise en œuvre, la Politique nationale genre (PNG) adoptée en juillet 2009 pour lutter efficacement contre les inégalités liées au genre au Burkina Faso arrive à son terme  cette année.

Les expertes en charge du dossier ont déposé un rapport provisoire d’évaluation de la PNG, et ce après quatre mois de travaux. C’est donc pour examiner et valider ledit rapport que s’est ouvert ce jeudi 3 octobre 2019 à Ouagadougou un atelier à l’occasion.

Selon Laurence Ilboudo/Marchal, ministre de la Femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire,

Laurence Ilboudo/Marchal (habit orange )

il s’agira au cours de cet atelier de rendre opérationnelle la stratégie nationale genre. « La stratégie, c’est des éléments que nous utilisons pour opérationnaliser, pour arriver à prendre en compte le genre. Nous avons une politique qui est timide. C’est un peu abstrait, la politique. La Stratégie est un peu plus concrète et nous avons des indicateurs pour arriver à la pleine participation du genre au développement », a-t-elle indiqué.

A terme, les participants devront identifier des recommandations prioritaires d’actions et faire l’inventaire des défis et enjeux actuels liés au genre, toute chose qui contribuera à orienter l’élaboration de la Stratégie nationale genre qui succèdera à la PNG pour la période 2020-2024 .

Après 10 années de mise en œuvre, la Politique nationale genre (PNG) adoptée en juillet 2009 pour lutter efficacement contre les inégalités liées au genre au Burkina Faso arrive à son cette année. Les expertes en charge du dossier ont déposé un rapport provisoire d’évaluation de la PNG, et ce après quatre mois de travaux.

C’est donc pour examiner et valider ledit rapport que s’est ouvert ce jeudi 3 octobre 2019 à Ouagadougou un atelier à l’occasion. Selon Laurence Ilboudo/Marchal, ministre de la Femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire, il s’agira au cours de cet atelier de rendre opérationnelle la stratégie nationale genre. «

La stratégie, c’est des éléments que nous utilisons pour opérationnaliser, pour arriver à prendre en compte le genre. Nous avons une politique qui est timide. C’est un peu abstrait, la politique. La Stratégie est un peu plus concrète et nous avons des indicateurs pour arriver à la pleine participation du genre au développement », a-t-elle indiqué.

la photo de famille des participantes

A terme, les participants devront identifier des recommandations prioritaires d’actions et faire l’inventaire des défis et enjeux actuels liés au genre, toute chose qui contribuera à orienter l’élaboration de la Stratégie nationale genre qui succèdera à la PNG pour la période 2020-2024.

Assétou Sawadogo/Kaboré, secrétaire permanente du Conseil national pour la promotion du genre, indique que la mise en œuvre de la Politique nationale genre a permis de booster en une dizaine d’année les indicateurs liés au genre dans plusieurs domaines, que ce soit dans l’éducation, la santé, l’accès à l’eau potable, etc.

Pour elle, c’est la preuve que les indicateurs ont évolués durant ces dix années de mise en œuvre.
Anaëlle K
www.fasoamazone.net 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.