Suspension du FPR: Le CFOP demande la levée pure et simple de la suspension

0
74

L’Opposition politique burkinabè a appris que l’un des partis politiques membres de son Cadre de concertation, le Front Patriotique pour le Renouveau (FPR), a été suspendu pour trois mois par le Ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la cohésion sociale le 13 novembre 2019.

Selon l’arrêté du Ministre, il est reproché au Président du FPR, M. Aristide OUEDRAOGO, des propos tenus « lors des déclarations publiques les 3 et 11 novembre 2019 portant atteinte aux dispositions des articles 3, 4, 20 et 21 de la Loi portant charte des partis et formations politiques au Burkina Faso ».
L’Opposition politique burkinabè, dont fait partie le FPR, est républicaine et a toujours agi en conformité avec la loi.

Depuis sa création et son affiliation au Cadre de concertation du CFOP, le FPR dénonce, certes, la gouvernance de notre pays, mais toujours dans un esprit républicain.
De notre analyse de la situation, et au regard même des articles cités par le Ministre, les propos du Président du FPR ont été sortis de leur contexte.

Aussi, l’Opposition politique dénonce-t-elle fermement cette mesure à l’encontre du FPR. Par conséquent, elle demande la levée pure et simple de la sanction prononcée.

L’Opposition politique invite les tenants actuels du pouvoir à plus de hauteur et de responsabilité dans la conduite de la nation, surtout dans ce contexte d’insécurité aggravée.

Ouagadougou, le 14 novembre 2019

Le Chef de file de l’Opposition politique

Zéphirin DIABRE
(Titre : fasoamazone.net)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.