Elections de 2020 Le groupe parlementaire Burkindlim recommande sa tenue à bonne date

0
291

Le groupe parlementaire Burkindlim fait le bilan de sa participation à la 2ème session ordinaire de l’assemblée nationale. C’était au cours d’une conférence de presse ce lundi 30 décembre à Ouagadougou. Les responsables du groupe parlementaire Burkindlim, membre de la majorité présidentielle a aussi apporté  un regard sur l’actualité nationale dominée par la question sécuritaire.

Le président du groupe parlementaire Burkindlim

A cette conférence de presse du groupe parlementaire Burkindlim ce lundi 30 décembre 2019, Emmanuel Lankoandé et ses camarades d’entrée de jeu saluent la loi de finance exercice 2020. « Nous avons trouvé que c’est une lois des finances qui répond véritablement aux aspirations actuelles de notre pays, parce qu’on a accordé une part belle à ma sécurité, à la défense et au vue de ce que nous vivons actuellement au pays, nous pensons que cela est très important », a indiqué Emmanuel Lankoandé, le président du groupe parlementaire Burkindlim, qui ajoute que dans cette loi de finance, un certain nombre de secteurs sociaux ont vu leur budget revu à la hausse, notamment l’éducation, la santé, etc.

Et comme il fallait s’y attendre, les questions sécuritaires ont aussi été abordées par les hommes de médias lors de ce face à face. Le groupe parlementaire Burkindlim en apportant son soutien aux forces de défense et de sécurité, condamne les attaques perpétrées contre le peuple burkinabè.

2020 est une année électorale et le groupe parlementaire Burkindlim tient au respect du calendrier électoral. « Notre position n’a pas évolué. Nous avons recommandé la tenue de ces élections à bonne date.

Nous devons rester dans la légalité, nous devons respecter le calendrier électoral », a lancé Emmanuel Lankoandé.

En se disant satisfait du travail abattu par les députés de son groupe parlementaire, Emmanuel Lankoandé souligne que quatre membres ont été élus dans les instances de l’Assemblée nationale

La conférence de presse a connu la présence de plusieurs députés dont le premier vice-président de l’Assemblée nationale, Me Benewendé Stanislas Sankara.
Sié Alfred

Faso Amazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.