L’IUTS sur les indemnités des travailleurs de l’Etat: La mesure est en vigueur depuis le 1 janvier 2020

0
93
Les participants à la rencontre

Les secteurs de la sécurité, de l’éducation et de la santé sont largement priorisés dans le budget de l’Etat, gestion 2020. Une option de l’Etat burkinabè au regard des défis actuels. Les ministres en charges de l’économie et du budget ont donné les explications ce  9 janvier 2020,  au travers du traditionnel point de presse du gouvernement avec le ministre  en charge des finances. Lassané Kaboré  et Mme Edith Yaka,  Ministre déléguée au  budget.

Les ministres , Rémi Fulgance Dandjinou en charge du budget Edith Yaka,

 

Evaluer à plus de 2500 milliards francs CFA, le budget de l’Etat gestion 2020 repose sur les axes stratégiques du plan national de développement économique et social (PNDES) et les défis de la conjoncture économique et sociale selon le ministre en charge de l’économie. Les domaines clés sont le renforcement de la sécurité, la cohésion sociale, la promotion de la bonne gouvernance et la dynamisation des secteurs porteurs pour l’économie et les emplois.

De l’exécution de ce budget, l’on retient avec Lassané Kaboré que les dépenses d’investissement se chiffrent à plus de 866 milliards de francs CFA. Au moins 234 milliards de francs CFA reviendront à la santé, 461 milliards pour l’éducation et plus de 344 milliards de francs CFA pour la dépense. Lassané Kaboré et son équipe prévoient aussi des mesures d’optimisation des recettes fiscales pour 2020.

Au rang de celle-ci, la poursuite de l’apurement des restes à recouvrer, la mise en œuvre des opérations sanctions contrôles, la lutte contre la fraude douanière, l’augmentation des taux de taxe sur les tabacs et autres produits. Sur la question de l’IUTS, sur les indemnités des travailleurs du public, l’on retient que les mesures seront appliquées à partir de ce mois de janvier dans l’optique de répondre à un souci d’équité entre travailleurs au Burkina Faso, lance le ministre Kaboré.

Réagissant sur les 88 millions de francs CFA déboursés pour la prise en charge de l’inspecteur des douanes affecté à Bruxelles, le ministre chargé de l’économie soutient que la diplomatie à un coût. La somme effectivement devra servir à prendre en charge l’appartement à louer, le salaire, l’assurance maladie sans oublier la scolarité des enfants de ce dernier.

Sur l’actualité nationale toujours, Rémi Fulgance Dandjinou soutient que les enfants blessés dans l’incident de l’école coranique de l’arrondissement 9 sont toujours en soin et les enquêtes en cours devront déterminer la cause de l’exposition dans cette salle de classe.
Mami O.

Faso Amazone.net 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.