Election présidentielle au Burkina: Le vote des déplacés internes et la sécurisation du processus préoccupent les députés

0
187

Les députés burkinabè ont jeudi le code électoral pour prendre en compte le vote des burkinabè de l’étranger. Le texte a été adopté à 120 voix pour contre 2 abstentions. Lors des débats, les élus nationaux ont soulevé la question du vote des déplacés internes et de la sécurisation du processus électoral. Les députés ont également voté deux résolutions portant création de commissions d’enquêtes parlementaires sur l’immobilier et la téléphonie mobile au Burkina Faso.

Le président de l’Assemblée nationale du Burkina Faso Alassane Bala Sakandé

L’Assemblée nationale a procédé le jeudi 23 janvier 2020 à l’examen et au vote de la loi portant modification du code électoral lors de sa plénière. La loi a été adoptée par les députés avec 120 voix pour et deux abstentions.

Cela fait suite au dialogue politique tenu du 15 au 22 juillet 2019 et qui a regroupé les partis et formations politiques de la majorité et de l’opposition. A cette rencontre, la classe politique était parvenue au projet de réviser à minima le code électoral à l’effet de prendre en compte les positions consensuelles.

Le Ministre de la sécurité Siméon Sawadogo

Pour le ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, Siméon_Sawadogo, l’adoption de la loi est le fruit des conclusions du dialogue politique convoqué par le président du Faso. « Le gouvernement est satisfait de l’adoption de la loi portant révision du code électoral.

Cette loi supprime toutes les dispositions liées au sénat et permet d’acter le vote des burkinabè de l’étranger, qui est un engagement du président du Faso », a laissé entendre le ministre d’Etat.

« Les débats ont été francs et enrichissants, touchant les questions d’opportunité de couplage des élections, de vote des déplacées internes ainsi que des questions de sécurisation du scrutin », a poursuivi le ministre d’Etat.Il a terminé en assurant que le gouvernement mettra tout en œuvre afin de relever le défi du vote des déplacées internes.

Et puis le système et les pratiques des sociétés de promotion immobilière et les téléphonies mobiles au Burkina seront bientôt passés à la loupe par l’Assemblée nationale. Les députés ont également voté lors de cette plénière deux résolutions portant création d’une commission parlementaire sur l’immobilier et de la téléphonie mobile.
Mami O.

Faso Amazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.