Vote des déplacés internes: Les propositions de la CENI

0
243

La commission nationale électorale indépendante (CENI) a présenté à la classe politique et aux organisations de la société civile ce lundi 27 janvier 2020, , les résultats d’une étude permettant de rendre effective le vote des déplacés internes en 2020. Et de sa conclusion, il ressort deux scénarisbi possibles.
La CENI veut assurer la continuité du droit de vote des personnes déplacées au Burkina Faso.

Dons offerts aux déplacés internes

En effet, à cause de l’insécurité, environ 600 000 personnes dont près de la moitié en âge de voter ont déserté leur localité d’origine. L’étude de la CENI a concerné cinq régions dont la boucle du Mouhoun, le centre-nord, le nord et le sahel qui comptent 22 provinces avec 20 durement affectées par le phénomène. 102 communes des 159 de ces régions connaissent des mouvements de population dont une Koutougou est totalement déserte.
Dans le souci donc de faire du vote des personnes déplacées internes une réalité, la CENI a imaginé deux scénarii possibles.

Le premier consiste en l’enrôlement des déplacés dans la localité d’accueil pour le compte de la localité de départ avec un système d’itinérance des opérateurs sur plusieurs sites. Des bureaux de vote pourront être crées pour permettre aux déplacés internes de là où ils sont, élire leur membre de l’exécutif local.

C’est le meilleur scénario pour les élections municipales, confie la CENI, relevant qu’il n’a pas de conséquences sur la présidentielle et les législatives, étant donné que la circonscription électorale reste le territoire national ou la province.

Par contre, le deuxième scénario consiste au rattachement de la personne déplacée à sa localité d’accueil. Bon pour les présidentielles et les législatives, ce scenario priverait cependant certains villages de conseillers et certaines communes, d’exécutif local et municipal.

Ainsi exposé, les contributions des parties prenantes permettront à la CENI d’avoir un outil opérationnel consensuel applicable dès l’opération d’enrôlement annoncé pour le 3 février prochain.

En rappel, tout faire pour que les personnes déplacées puissent voter en 2020 est l’une des recommandations fortes du dialogue politique de juillet 2019.
Anaëlle K.

Fasoamazone.net 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.