Prévention contre le covid-19: Les marchés de Bobo-Dioulasso, Houndé et Orodara fermés du 30 mars au 12 avril 2020

0
157

Dans la cadre de la lutte contre la pandémie du coronavirus au Burkina Faso, le gouverneur de la région des Hauts-Bassins, Antoine Atiou, a annoncé au cours d’un point de presse tenu hier vendredi dans la soirée à Bobo-Dioulasso, que les principaux marchés de la ville ainsi que ceux de Houndé et de Orodara resteront fermés du 30 mars au 12 avril 2020.

Face aux hommes de médias ce vendredi, le gouverneur de la région des Hauts bassins, Anytoine Atiou a fait le point de la situation du covid-19 dans la région des Hauts Bassins. En effet, à la date du vendredi 27 mars 2020, 13 cas ont été confirmés au covid-19 dans la ville de Sya. Les deux autres grandes villes de la région des Hauts-Bassins telles que Houndé (province du Tuy) et Orodara (province du Kénédougou) enregistrent respectivement trois et zéro cas confirmés. Des chiffres qui montrent à quel point l’heure est grave.

C’est donc conscient de la gravité de la situation que le président du comité régional de gestion des épidémies, Antoine Atiou, par ailleurs gouverneur de la région des Hauts-Bassins a annoncé la prise d’importantes mesures afin d’accompagner celles déjà prises au niveau du gouvernement, pour limiter la propagation de la maladie. Il s’agit de la fermeture des principaux marchés de la ville de Bobo-Dioulasso, du 30 mars au 12 avril 2020.

Aussi, les marchés de Houndé et Orodara sont concernés par cette mesure. Il a par ailleurs souligné que les tenanciers des maquis et bars qui ne respectent pas les mesures d’hygiène édictées par le gouvernement, verront leurs structures fermées. « Des instructions ont été données aux forces de l’ordre pour qu’on puisse sévir si les responsables des maquis continuent d’ouvrir avec plus de 50 personnes. Les contrevenants verront leurs bars et maquis fermés. Les forces de sécurités mettront tout en œuvre pour que les mesures soient respectées afin de lutter efficacement contre cette maladie », a-t-il indiqué. Cependant, il invite tout citoyen à dénoncer au 16 ou au 17, tous regroupements de plus de 50 personnes.

Selon lui, les directeurs régionaux et généraux ont été invités à mettre en place des dispositifs de lavage de mains ou de gels au niveau des structures au profit des personnels et des usagers. Toutes ces mesures, a-t-il dit, visent à réduire ou rompre la propagation de la maladie du covid-19.
Mami O.

Faso Amazone.net 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.