COVID-19 au Burkina: Reprise du culte catholique au public, les 20-21 mai 2020

0
204

Ouagadougou, le 09 mai 2020.

La Conférence Episcopale Burkina- Niger  informe les fidèles catholiques de la reprise des activités pastorales, des célébrations publiques. le culte catholique ouvert au public, notamment les messes dominicales, de précepte et quotidiennes, sera repris à compter du 20-21 mai 2020, c’est-à-dire à partir de la veille au soir de la Solennité de l’Ascension de Notre Seigneur Jésus Christ..

DIRECTIVES POUR LA REPRISE DES CELEBRATIONS PUBLIQUES ET DES ACTIVITES PASTORALES SUSPENDUES EN RAISON DE LA COVID-19.

Réf. : no 050/2020/P.C.E.B.N.
Obiet : Reprise des célébrations publiques et des activités pastorales suspendues en raison de la Covid-19

AUX FILS ET FILLES DE L’EGLISE FAMILLE DE DIEU AU BURKINA FASO.

Fils et filles de notre Eglise Famille de Dieu, à vous la paix et la grâce de la part de notre Seigneur Jésus Christ, le Ressuscité !

Depuis le 04 mai 2020, les autorités compétentes du pays, par des actes officiels, ont apporté des allègements aux restrictions édictées dans le cadre de la lutte contre la Covid-19.

Dans ces circonstances, nous, vos Pères les Evêques, désirons vous adresser une parole d’encouragement, d’espérance et d’orientation.

Fils et filles de l’Eglise Famille de Dieu au Burkina Faso,

Tout d’abord, nous vous félicitons pour votre patience et votre endurance dans la Foi, l’Espérance et la Charité toujours manifestes surtout aux heures les plus difficiles de la vie de notre nation.

En effet, tout au long de la période marquée par les mesures les plus restrictives, vous avez été attentifs aux appels et aux recommandations de vos pasteurs les évêques, marquant ainsi votre sens de l’Eglise qui ne peut exister et grandir qu’à travers l’unité et la communion de ses fils et filles.

Avec vous, nous implorons le Seigneur de nous fortifier dans son amour afin qu’ensemble, avec nos frères et soeurs burkinabè, nous puissions relever les défis qui nous concernent tous, en particulier le fléau du terrorisme et la pandémie de la maladie à coronavirus qui, chacun à sa manière, menacent l’existence même de notre pays.

Unis dans la foi au Ressuscité, « mettons tout cela en prière », selon la belle expression du peuple croyant et continuons d’agir de toutes nos forces, pour que s’éloignent de nous ces maux.

Ensuite, considérant la décision du Gouvernement d’alléger les restrictions édictées dans le cadre de la lutte contre la Covid-19, nous, vos Pasteurs, après avoir prié profondément et échangé

longuement entre nous, après avoir consulté des membres avisés de toute notre Eglise Famille de Dieu au Burkina Faso, avons la joie de vous communiquer « Ce que l’Esprit dit aux Eglises » (Cf. AP. 2 et 3) :

le culte catholique ouvert au public, notamment les messes dominicales, de précepte et quotidiennes, sera repris à compter du 20-21 mai 2020, c’est-à-dire à partir de la veille au soir de la Solennité de l’Ascensionde Notre Seigneur Jésus Christ..

La reprise de nos célébrations liturgiques et paraliturgiques publiques se fera dans le plus grand respect des mesures administratives et des consignes sanitaires édictées par les autorités compétentes de notre pays y compris, toute particularité ou spécificité prise en compte, les directives que nous vous avions données le 12 mars 2020.

On devra s’astreindre en particulier aux obligations suivantes :

1. Le port de masque (ou cache-nez) ;

2. Le lavage des mains à l’eau et au savon ou leur désinfection au gel hydro-alcoolique ;

3. L’interdiction des poignées de mains et des accolades ;

4. La désinfection des lieux de culte ou de réunion selon les indications des services sanitaires ; La distanciation physique d’un mètre au moins entre les personnes.

En ce qui concerne les mesures relatives à nos assemblées liturgiques et autres activités pastorales ou spirituelles, nous vous rappelons les règles de conduites spécifiques à savoir :

l . S’abstenir du baiser de la paix ou la poignée de main à la messe ;

1. Communier au corps du Christ uniquement en recevant l’hostie à la main ;

2.  Les prêtres communieront au Précieux sang par intinction ; ils veilleront à limiter au strict minimum les concélébrations ;

3.  Inciter, inviter et aider les fidèles infectés et affectés par le coronavirus à suivre strictement les consignes du Ministère de la Santé et à s’abstenir de participer aux célébrations communautaires jusqu’à leur guérison ;

4.  Suspendre l’usage d’eau bénite dans les bénitiers aux portes des églises et n’en utiliser lors des célébrations, le cas échéant, que par aspersion en évitant que l’on y trempe les doigts ;

5.   Les ministres ordinaires et les ministres extraordinaires de l’Eucharistie se désinfecteront les mains avec du savon ou du gel hydro-alcoolique avant et après la distribution de la
Communion. Ceux qui travaillent à la sacristie veilleront à prendre la même précaution ;

6 Suspendre ou renvoyer à une période favorable les. activités comportant un grand rassemblement :

les pèlerinages diocésains ou paroissiaux, les retraites, les campagnes d’évangélisation, les rencontres provinciales des jeunes et autres rencontres de même ampleur, tout autre rassemblement qui, au jugement de l’Ordinaire du lieu présente des risques de propagation de la Covid-19.

Chaque Evêque prendra les dispositions appropriées pour l’achèvement de l’année catéchétique et la célébration des sacrements ou des rites de passage d’étapes.

Il revient de même à chaque Ordinaire du lieu d’établir des modalités pratiques pour l’administration du sacrement de Réconciliation et des autres sacrements ou sacramentaux qui comportent des signations, des onctions ou l’imposition des mains (Baptême, Confirmation, Onction des malades, Ordre, exorcismes).

Fils et filles de l’Eglise Famille de Dieu au Burkina Faso,

Les présentes directives que nous vous donnons dans la joie de la Résurrection du Christ pourront connaître des modifications directement apportées par chaque Ordinaire du lieu en fonction des réalités ou des circonstances propres à chaque diocèse ou par les mêmes Ordinaires en concertations collégiales, en tant que membre de la même Conférence Episcopale.

Enfin, en vous invitant à intensifier vos prières pour les personnes décédées ainsi que leurs familles, pour les malades, le personnel de la santé, de même que pour nos autorités qui ont à prendre des décisions importantes pour le bien-être et l’épanouissement de tous, nous recommandons également à vos ferventes prières, nos frères musulmans pour un Ramadan agréé.

D’un cœur unanime, demandons à Dieu de débarrasser l’humanité de tous les maux qui l’empêchent de s’épanouir.

Vous souhaitant un accueil des présentes dispositions dans la joie et la paix du Ressuscité, nous vous donnons de grand cœur la bénédiction de Dieu notre Père pour une fructueuse et responsable reprise graduelle des activités religieuses ou pastorales.

Daigne le Seigneur, par l’intercession de la Bienheureuse Vierge Marie, Mère de l’Eglise, bénir tous nos efforts et nous fortifier dans la Foi, l’Espérance et la Charité.

CHRIST EST RESSUSCITE ! ALLELUIA ALLELIUA !
– IL EST VRAIMENT RESSUSCITE ! ALLELUIA ALLELUIA !

CONFÉRENCE ÉPISCOPALE BURKINA- NIGER 01 B.P. 1195 OUAGADOUGOU 01 – TEL : (+ 226) 25 37 07 12 Email : cebncncpz@gmail.com – Site : www.egliseduburkina.org
BURKINA FASO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.