Tenue des élections de 2020: « Le MPP réaffirme sa position favorable ».

0
246

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), le parti au pouvoir a animé une conférence de presse ce jeudi 11 juin 2020 à son siège à Ouagadougou. Face aux journalistes, Simon Compaoré et ses camarades ont réaffirmé leur position sur la tenue des élections de 2020 à bonne date. Ils ont également saisi l’occasion pour se prononcer sur l’actualité nationale.

Le président par intérim du MPP, Simon Compaoré

Face aux hommes de medias ce 11, le président par intérim du MPP, Simon Compaoré n’est pas passé par quatre chemins pour fustiger ceux qui ne sont pas favorables à l’organisation des élections à bonne date. Pour lui, ceux-ci « ne sont pas des burkinabè sinon ils auraient dû prôner la cohésion sociale », a-t-il d’entrée de jeu. Selon lui, malgré que le Burkina fasse face aux deux défis majeurs que sont la crise sanitaire et sécuritaire, il n’est pas question de plonger le pays dans un vide juridique, et le livrer à tous les errements possible. Pour le MPP, la date des élections est et reste toujours la même.

Concernant la révocation de trois travailleurs des impôts pour voie de fait, le MPP estime que le gouvernement a pris ses responsabilités et était dans son droit de sectionner les fautifs. A en croire le président du MPP, nul n’a le droit d’obliger par la force du poignet, son collègue à observer un arrêt de travail. Cette sanction, ajouta-t-il, est un signal fort contre les pratiques et méthodes anarcho-syndicalistes, qui seront désormais combattues avec rigueur.

Comme il fallait s’y attendre, l’arrestation de l’ancien ministre de la sécurité, Jean Claude Bouda, était au menu des débats. Pour Simon COMPAORÉ, le parti n’a pas à s’ingérer dans le travail de la justice. «  Si après jugement, le camarade Jean Claude Bouda est reconnu coupable des faits qui lui sont reprochés, alors il répondra de ses actes. Cependant nous lui témoignons notre soutien total », a-t-il laissé entendre.

Par ailleurs, le MPP affûte ses armes pour les élections. Le mercredi 10 juin 2020 dernier, le parti a procédé au lancement de l’appel à candidature pour les législatives. La clôture est attendue pour le 14 juillet 2020 prochain. Il est aussi prévu un congrès extraordinaire dans les jours à venir, pour le bilan du mandat présidentiel et l’investiture du candidat du parti à l’élection présidentielle.

Mami O.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.