Elections couplées de novembre: La campagne déguisée via les médias est interdite

Elections couplées de novembre: La campagne déguisée via les médias est interdite

0
90

29 juillet 2020

Entouré de ses collaborateurs, Mathias Tankoano, président du Conseil supérieur de la communication (CSC), a échangé successivement ce mercredi 29 juillet 2020,  avec les représentants des médias après ceux des partis politiques sur la loi 05 CNT du 7 avril 2015 règlementant les 3 mois précédant la période de campagne proprement dite. Au cours de cette période qui couvre la période du 3 août au 2 octobre 2020, toute campagne déguisée  est interdite dans les médias.

Le président du Conseil supérieur de la communication, Mathias Tankoano

Cette loi, la loi 05 du 7 avril 2015,  sur laquelle se fonde la présente décision du CSC a été adoptée par les députés sous la transition, avec comme objectif d’éviter la campagne déguisée pendant les trois mois précédant l’ouverture de la campagne électorale.

Cette loi, à entendre le président du CSC n’avait pas été appliquée en 2015 à cause de la tentative du putsch de septembre de 2015, Mais, cette fois, le régulateur est décidé à l’appliquer. D’où la rencontre avec les acteurs des médias pour l’expliquer et aplanir les éventuelles divergences en vue d’une meilleure application sur le terrain.

il

L’annonce de cette décision du CSC  a suscité beaucoup de préoccupations chez les journalistes qui ne pourront plus mettre à contribution les acteurs politiques dans leurs programmes pendant cette période.

En revanche, les médias pourront diffuser des avis et annonces des acteurs politiques. Ils pourront couvrir également les activités du Président du Faso et des membres du gouvernement dans le strict respect de leurs fonctions. Les investitures des candidats pourront aussi faire l’objet de couverture médiatique en raison d’une couverture médiatique par candidat.

«Tout ce qui n’est pas interdit par cette loi, est autorisé», a encore indiqué le président du CSC, souhaitant vivement que cette loi puisse être appliquée dans sa lettre et son esprit, quitte peut-être à ce que les législateurs s’en rendent compte qu’ils sont allés plus loin et se décident à la modifier.

Martin Philippe

Burkina Demain

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.