Pétition:. L’Association Vision Nouvelle plaide pour le député Moussa ZERBO au Prix Goldman 2020

0
84

29 août 2020

Pétition de la part de l’Association Vision Nouvelle.  L’’Association Vision Nouvelle plaide pour que le député Moussa ZERBO soit nominé au Prix Goldman 2020 pour son combat pour la préservation de Kua. Combat mené à bout grâce à votre contribution. Le prix Goldman est le plus prestigieux prix international de l’Environnement, qui récompense chaque année des défenseurs de l’Environnement dans les différentes parties du monde: l’Afrique, l’Asie, l’Europe, les nations insulaires, l’Amérique du Nord, et l’Amérique centrale et du Sud. Site web: goldmanprize.org Hashtag: #GoldmanPrize Merci d’avance!

Pétition pour la nomination de Moussa ZERBO au Prix Goldman pour l’Environnement 2020
Disponible sur le site change.org 
Lien : http://chng.it/Js8wXfNF9W

Contexte
La forêt de Kua est située au Burkina Faso, pays d’Afrique de l’Ouest en proie à la désertification, précisément dans la région des Hauts-Bassins, à moins de dix kilomètres du centre-ville de Bobo-Dioulasso, la capitale économique du pays. Kua a été classée suivant l’arrêté 891/SE du 27 avril 1936 par l’administration coloniale française. Au classement, sa superficie était de 350 hectares. Le bassin versant du Kou, qui intègre entre autres les forêts classées de Dindéresso, du Kou, de Kua et de Kuinima, est un périmètre de protection des ressources en eau potable de la ville de Bobo-Dioulasso et constitue l’espace géographique qui contient le système d’eau associé à la rivière Kou, à ses affluents et aux sources de Nasso. C’est la rivière Kou qui alimente principalement les rizières de la « vallée du Kou ». La forêt classée de Kua, tout comme les autres forêts classées du bassin du Kou, subissent beaucoup de pressions anthropiques.
En 2013, un projet de construction d’un hôpital de référence sous régional par la Chine Taïwan a été conclu et un site de 80 ha dans un village nommé Borodougou avait été identifié, suite à une étude. Mais, en mai 2018, les relations diplomatiques entre Ouagadougou et Taipeh ont été rompues au profit des relations Ouagadougou-Pékin.
A la faveur de la reprise des relations diplomatiques entre le Burkina Faso et la Chine populaire la même année, les partenaires chinois ont décidé de financer la construction du centre hospitalier universitaire sur un site de 16 hectares à Bobo-Dioulasso. Pour ce faire, plusieurs sites ont été explorés dans la commune : le quartier Belle Ville, Borodougou (site retenu par les Taïwanais) et un site de Dafra. Les deux premiers sites ont été abandonnés pour des raisons diverses. Finalement, le site de la forêt classée de Kua a été choisi, d’où la nécessité de déclasser 16 ha pour l’implantation de l’hôpital. Des « rumeurs » de la déclassification d’une partie de la forêt de Kua avaient couru en 2018. Le 19 Avril 2019, le conseil municipal de Bobo-Dioulasso a décidé « d’envisager le déclassement de 160 000 m2 de la forêt de Kua pour la construction d’un centre hospitalier universitaire de la commune de Bobo-Dioulasso ».
Le Gouvernement burkinabè a soutenu cette décision municipale de détruire 16 ha de la forêt de Kua pour y construire un hôpital.
Le combat de Moussa ZERBO
En tant que citoyen, ressortissant de la ville Bobo-Dioulasso et fervent militant écologiste ayant initié plusieurs séances de reboisement à travers le pays, le député Moussa ZERBO a donné de la voix sur sa page Facebook officielle (https://www.facebook.com/HnMoussaZerbo) pour protester contre la destruction de la forêt de Kua et appeler à une mobilisation de ses concitoyens contre le projet.
Quelques jours plus tard, il a créé le Mouvement pour le Protection de la Forêt de Kua (MPFK), qui deviendra le fer de lance de la lutte contre le déclassement de Kua.
L’opinion publique s’est emparé du sujet, et a affiché son rejet de la destruction de Kua.
Le député Moussa ZERBO a mis la pression sur le Gouvernement burkinabè, notamment à travers des questions au Premier Ministre et au Ministre de l’Environnement, à l’Assemblée nationale du Burkina Faso.
A chaque intervention, M. ZERBO a défendu vigoureusement Kua pour la préservation de l’écosystème et de l’environnement. Encore que la décision de déclassement avait été prise sans étude d’impact environnementale et sociale, contrairement à ce que prescrivent les textes en la matière. Convaincu de la justesse de la cause qu’il défendait, le député ZERBO a demandé que, conformément aux lois en vigueur et aux conventions ratifiées par le Burkina Faso, une étude d’impact environnemental et social puisse être menée avant toute décision concernant Kua.
Ce qui n’a pas du tout été du goût des autorités gouvernementales.
Face à la persistance des autorités de violer les textes, Moussa ZERBO et ses camarades du MPFK ont multiplié le lobbying et les séances de sensibilisations auprès des chefs coutumiers, des associations de jeunes et des décideurs, pour empêcher le déclassement de Kua.
Le 17 mai 2019, Moussa ZERBO a rendu visite au lauréat du Prix Nobel Alternatif Yacouba SAWAOGO dans sa mythique ferme à Ouahigouya, pour demander son soutien et ses conseils afin de dissuader les autorités à déclasser Kua. Le Prix Nobel alternatif ne s’est pas fait prié, et a affiché sa farouche opposition au déclassement de Kua. « Le premier hôpital que Dieu a donné aux hommes, c’est l’Environnement», a-t-il dit à son hôte. (https://lefaso.net/spip.php?article89734)
Le 27 mai 2019, le MPFK a décidé d’animer un point de presse pour non seulement faire connaître le mouvement, mais aussi afficher ces ambitions de protéger la Forêt de Kua. Cette activité n’était pas du tout appréciée par les autorités communales et certains caciques du pouvoir en place.
Un groupe de jeunes instrumentalisés par les partisans de la destruction de Kua, a été mobilisé pour perturber la conférence. Ce groupe, après avoir violenté des participants à la conférence de presse, ont proféré des menaces de mort à l’encontre du député Moussa ZERBO, et se sont dirigés vers son domicile pour l’incendier. Grâce à l’intervention rapide de la Compagnie Républicaine de Sécurité (CRS), un corps d’élite de la Police burkinabè, le pire a été évité. (https://netafrique.net/interruption-violente-de-la-conference-de-presse-du-mouvement-pour-la-protection-de-la-foret-de-kua-le-depute-moussa-zerbo-appelle-a-la-retenue-au-pardon-et-a-la-tolerance/)
Le 30 mai 2019, une association dénommée Mouvement citoyen pour le développement de Bobo a organisé une marche pour soutenir le déclassement de Kua. Durant cette marche, des propos xénophobes et des menaces ont été proférés contre le député Moussa ZERBO, en langue dioula. (https://www.facebook.com/watch/?v=450555995519752)
Face à la volonté du MPFK de marcher à son tour pacifiquement pour demander la protection de Kua, le Maire de Bobo-Dioulasso ainterdit toute nouvelle manifestation en lien avec cette affaire. Décision que Moussa ZERBO avait projeté d’attaquer en justice. (https://netafrique.net/bobo-dioulasso-des-habitants-marchent-pour-la-construction-de-lhopital-a-kua/)
Cela n’a pas empêché le MPFK de continuer la lutte, dans un esprit non-violent, à travers des communiqués des actions dans les médias et sur le terrain.
Face à la pression montante, le Gouvernement a annoncé qu’une étude d’impact environnementale serait menée au sujet de l’implantation de l’hôpital dans la forêt de Kua. (https://www.burkina24.com/2019/05/25/foret-classee-de-kua-une-etude-dimpact-environnemental-bientot/) L’étude, qui devait durer un mois, a livré ses résultats en août 2020, soit un an plus tard, après de multiples relances de Moussa ZERBO.
Selon une déclaration du Premier ministre Christophe DABIRE faite le 13 août 2020 à Bobo-Dioulasso, de cette étude, il ressort clairement que l’hôpital en question ne peut pas être érigé dans la forêt de Kua. Un nouveau site de 30 ha a alors été choisi par le Gouvernement à Pala, pour la construction de l’édifice. La pose de la première pierre est prévue pour début septembre 2020. (https://www.gouvernement.gov.bf/informations/actualites/details?tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Bnews%5D=411&cHash=9325551fd31ec60b2d4da3583f609bdf)
Il faut noter que l’honorable Moussa ZERBO a participé à la COP25 en décembre 2019 à Madrid en Espagne. A cette occasion, il a été coopté à l’international comme Parlementaire du climat à cause de son engagement pour la protection de l’environnement.
Le 18 août 2020, dans une interview accordée au journal en ligne Libre Info, le ministre burkinabè de l’Environnement a annoncé que la Forêt de Kua sera transformé en Parc urbain. (https://libreinfo.net/interviewle-gouvernement-va-faire-de-la-foret-de-kua-un-parc-urbain-comme-bangr-weogo-ministre-de-lenvironnement-m-bassiere/)
Moussa ZERBO et le MPFK ont salué cette décision, et annoncé des actions de reboisement dans la forêt de Kua.
Notre appel
Vu les actions courageuses que Moussa ZERBO a menées contre la destruction d’une partie de la forêt de Kua,
Vu les menaces multiformes qu’il a reçues suite à son engagement à préserver Kua,
Vu que Moussa ZERBO a risqué sa vie, sa sécurité et sa carrière politique pour défendre la noble cause de l’Environnement,
Vu la mobilisation de l’opinion publique suite à l’affaire Kua dont Moussa ZERBO était l’acteur clé,
Vu l’aboutissement de la lutte de Moussa ZERBO et de ses camarades, donc la préservation de la forêt classée de Kua et l’annonce de sa transformation en parc urbain par le Gouvernement,
Vu la nécessité d’encourager les citoyens, les parlementaires et les autres leaders d’Afrique à mener plus d’actions de protection de l’Environnement,
Vu que Moussa ZERBO est un homme respecté et apprécié par sa communauté de Bobo-Dioulasso, par les autres députés et ses anciens collègues instituteurs, et plus largement par la jeunesse burkinabè pour son engagement citoyen,
Nous, membres de l’Association Vision Nouvelle (AVN), reconnue par les autorités burkinabè sous le récépissé N° 000004061 du 31 janvier 2018,
Plaidons solennellement pour que le militant écologiste et député burkinabè Moussa ZERBO puisse être nominé au Prix Goldman de l’Environnement 2020, au titre de la Région Afrique.

Ouagadougou, le 29 août 2020

Pour l’Association Vision Nouvelle

Le Président
Souleymane ZOETGNANDE
E-Mail : soulzoet19@gmail.com
Watsapp : (00226) 72 61 49 45

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.