Eau et Assainissement: Une caravane de presse visite des réalisations dans le Centre-Est

0
94

La Direction de la Communication et de la Presse du Ministère de l’eau et de l’assainissement (DCPM) a effectué du 11 au 17 octobre 2020, une tournée dans trois régions du Burkina Faso notamment le Centre-Sud, la Centre-Est et le Plateau Central dans le cadre d’une caravane de presse qu’elle a organisée en vue d’apporter une visibilité aux réalisations du Ministère de l’Eau et de l’Assainissement ainsi que de ses partenaires au développement.  Composé d’une vingtaine de journalistes issus des organes audiovisuels, en ligne et de presse écrite, l’équipe de la caravane a séjourné du 14 au 15 octobre dans la région du Centre-Est.

Dans cette région, les journalistes ont pu visiter des ouvrages d’eau et d’assainissement et échanger avec les populations bénéficiaires et des responsables d’ONG qui accompagnent le Ministère de l’eau et de l’assainissement dans la mise en œuvre de sa politique. Au total 7 sites abritant des ouvrages d’eau potable, de stockage d’eau de surface, des latrines familiales et publiques ainsi que des unités de production d’eau préemballée touchées par les actions du service police de l’eau ont été visités.

Dans le domaine de l’approvisionnement en eau potable, un seul site a été visité par les caravaniers le 14 octobre 2020 dans la matinée. Il s’agit de l’Adduction d’eau potable Simplifiée (AEPS) du village Goulanda, commune de Komtoéga, province du Boulgou.

Cet ouvrage équipé d’un forage de 9m3/h, de 5 bornes fontaines et un château d’eau de 20m3 alimente environ 2500 personnes supplémentaires depuis sa réalisation en 2019.

Après avoir suivi la présentation de l’ouvrage par la Direction régionale de l’eau et de l’assainissement du Centre-Est et procédé à la visite des installations, les journalistes se sont entretenus avec le gestionnaire de l’AEPS (un privé), des usagers et quelques gérants de bornes fontaines sur le coût de l’eau ainsi que la collaboration entre gestionnaire et gérants pour rendre disponible l’eau et à moindre coût au profit des populations et aussi les difficultés rencontrées.

Zéguédégue-Poessin et Largué engagé contre la défécation à l’air libre

Dans le volet assainissement, ce sont des latrines familiales du village de Largué dans la commune de Bitou, une latrine publique dans le marché de Lalgaye et des latrines familiales dans le village de Zéguédéga-Poéssin dans la commune Dialgaye qui ont été visitées respectivement le 14 octobre pour le 1er site et le 15 octobre pour les deux derniers par les caravaniers. Dans le premier village cité, bien que le taux d’accès à l’assainissement soit toujours à la traine, toutes les concessions disposent d’au moins une latrine. Quant à Zéguédéga Poéssin, c’est un village de 178 ménages certifié FDAL depuis 2016 grâce aux actions de la Direction régionale en collaboration avec Plan Burkina, bureau de Koupéla. Des prises de vue et des échanges avec les ONG et Associations, les populations bénéficiaires et les collectivités ont marqué ces visites.

Un maraicher exemplaire
En ce qui concerne la mobilisation et le stockage des eaux de surface, deux ouvrages à savoir le barrage de Bidiga, commune de Tenkodogo et celui de Lalgaye ont été visités. Les journalistes ont mis à profit le séjour pour échanger avec les comités locaux de l’eau (CLE), les comités des usagers de l’eau (CUE) et le Service police de l’eau qui travaillent en étroite collaboration pour la protection des infrastructures à travers la sensibilisation et bien d’autres actions.

Au niveau du Barrage de Bidiga, les actions du CLE Bagré aval Est et du CUE sont perceptibles.  De l’organisation des usagers de l’eau dans le cadre de la gestion et de l’entretien de l’ouvrage à l’animation de la vie de ces comités en passant par l’appui aux actions de sensibilisation les différentes activités de ce CLE et du CUE ont permis à un maraicher de se retirer de la zone de servitude pour mener ses activités.

Ce maraicher cité comme un exemple a donné les raisons de son retrait de la zone de servitude aux journalistes. Au Barrage de Lalgaye d’une capacité de stockage d’un million 700 mille m3 d’eau à but hydro-agricole, les journalistes ont pu constater les travaux menés par le CUE du village et le service police de l’eau de la région dans la protection des berges du barrage. Ces travaux ont consisté à la délimitation de la bande de servitude par l’implantation de bornes, la plantation d’arbres épineux et autres travaux de protection de la digue.

La Police de l’Eau veille au grain dans le Centre-Est

Dans le cadre des actions menées par le service police, deux unités de production d’eau préemballée ont été visitées par les caravaniers. La première unité est citée comme un exemple dans le respect de la règlementation en vigueur et la seconde suite au contrôle de la police de l’eau avait vu ses portes scellées et après s’être conformé à la règlementation pendant le passage des caravaniers, elle a vu ses portes rouvrir par le service police de l’eau.

Dans le volet entretien avec les association/ONG partenaires du Ministère de l’eau, les caravaniers ont échangé avec l’ONG Water Aid basée à Tenkodogo et Plan Burkina, bureau de Koupéla. Les différents entretiens ont consisté à la présentation des partenaires en question à travers leurs missions et domaines d’interventions sur le terrain.

La fin de l’étape du Centre-Est a été marquée par une itw bilan du Directeur régional de l’eau, Fidel KOAMA. Il a fait dans ladite itw, le bilan de la mise en œuvre du volet eau et assainissement du PNDES dans la Région à travers les PNGIRE, PNHA, PN AEP, PN

AEUE.

Faso amazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.