Burkina Faso :Roch Marc Christian Kaboré officiellement investi président du Faso

0
93

Le président du Faso Roch Kaboré a prêté serment ce lundi 28 décembre 2020 à Ouagadougou. La cérémonie de prestation de serment a eu lieu en présence de membres du gouvernement, de candidats malheureux à l’élection présidentielle, d’autorités coutumières et religieuses, de chefs d’institutions, de délégations étrangères.

 » Je jure devant le Peuple burkinabè et sur mon honneur de préserver, de respecter, de faire respecter et de défendre la Constitution et les lois et de tout mettre en œuvre pour garantir la justice à tous les habitants du Burkina Faso », c’est en ces termes que le Président du Faso a prêté serment devant un parterre d’invités.

Pour son premier discours après son investiture, le Président du Faso a fait des promesses fortes pour sa gouvernance. Sécurité, retour des déplacés internes, réconciliation nationale… sont entre autres les chantiers auxquels il compte s’attaquer au cours de ce nouveau quinquennat.

Les membres du Conseil Constitutionnel

« En ce moment solennel, je réitère mes remerciements à travers ma réélection au peuple burkinabè » a-t-il dit d’entame, à sa prestation de serment tenu ce 28 décembre 2020 au Palais des sports de Ouaga 2000, devant plus de 1200 personnes. « En cette circonstance mémorable de mon investiture, mes pensées vont à l’endroit de nos devanciers qui nous ont légué une culture de résilience », a-t-il poursuivi avant de rappeler que le pays traverse depuis cinq ans les affres du terrorisme dans la résilience si bien que « ce nouveau mandat, commence avec beaucoup de défis » reconnaît Roch Kaboré. Il a donc promis de faire de la sécurisation du territoire national et du retour des déplacés internes dans leurs localités d’origine, sa priorité.

Aussi, a-t-il promis: « je lancerais dans les mois à venir une large concertation pour la réconciliation nationale ». « La réconciliation nationale que j’appelle de tous mes voeux doit être structurelle » a-t-il cependant rappelé.

Également, Roch Marc Kaboré a promis de poursuivre la lutte contre le terrorisme. «

Nous devons poursuivre la lutte contre la corruption et les passes droits », a-t-il ajouté. Roch Marc Christian promet pour conclure de « faire de la justice et de la bonne gouvernance le centre de ses préoccupations », au cours de son deuxième mandat qui débute dès ce jour.

Anaëlle K.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.