0
105

21 mai 2021

AffaireApollinaire Compaoré avec des terroristes.  Il en est rien selon un groupe de commerçants. Un groupe de quatre associations de commerçants, était face aux Hommes de médias ce jeudi 20 mai 2021, à Ouagadougou. L’objectif de ces commerçants était de faire leur lecture du dossier Apollinaire Compaoré, accusé de trafic de cigarettes avec des terroristes. Depuis un certain temps, le président du Conseil national du patronat burkinabè, Apollinaire Compaoré, est dans une affaire tourmente.

En effet, une information circulant sur les réseaux sociaux, l’accuse de trafic de cigarettes avec des terroristes.

Une situation qui pourrait ternir la réputation de l’homme d’affaires burkinabè.

Cependant, selon un regroupement d’associations de commerçants qui s’est exprimé face à la presse ce jeudi 20 mai 2021, cette affaire n’est rien d’autre qu’un pur montage, visant à salir l’image du Président du patronat.Les conférenciers indiquent que selon l’écrit de Hamed Kodio, un journaliste ivoirien vivant à Dubaï, il est tout simplement question d’une manipulation de la pire espèce, montée par un opérateur économique burkinabè dont le but est de nuire la réputation de monsieur Apollinaire. « Nous avons même eu le journaliste en question au téléphone et il nous a confirmé que selon ses investigations, c’était de la manipulation », a laissé entendre Gildas Ilboudo, président de l’association nonganéré pour l’épanouissement des jeunes commerçants du Faso, par ailleurs principal conférencier du jour

.En plus de la source citée plus haut, les commerçants disent avoir eu des échanges avec le président du patronat, qui dit ne pas se reconnaitre dans cette affaire dont on l’accuse.

D’ailleurs les conférenciers ont souligné qu’un recours a été déposé à la justice pour la manifestation de la vérité.

Pour El HAdj Moumouni Kaboré, président du syndicat des jeunes commerçants, il est inadmissible qu’on ternisse la réputation de quelqu’un qui s’est battu corps et âme pour réussir.   « Nous n’allons pas permettre qu’on salisse son image aux yeux de la population et de ses partenaires.

La justice fait déjà son travail, et les jours à venir l’identité de l’opérateur économique qui se cache derrière cette campagne mensongère sera dévoilée pour que la vérité   triomphe », a-t-il fait savoir.

Et concernant les rumeurs selon lesquelles Appollinaire Compaoré aurait rencontré Saran Sérémé, médiateur du Faso, pour taire cette affaire,

El Hadj Moumouni Kaboré, soutient que cela n’a jamais été le cas. Il précise même que c’est le médiateur du Faso, qui a demandé l’audience et non l’inverse.

Quant à Souleymane Ouédraogo, président de l’association burkimbi pour la promotion et la valorisation du commerce, il a appelé les burkinabè à rester vigilants et à ne pas se laisser manipulerIl faut noter que la conférence a été animée par l’association nonganéré pour l’épanouissement des jeunes commerçants du Faso ;

l’association burkimbi pour la promotion et la valorisation du commerce ; le syndicat pour la promotion des commerçants, et l’association neblaboumb des commerçants du secteur informel.

Anaëlle K.

Fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.