Nigeria: le chef de l’armée de terre meurt dans un crash d’avion

0
76

Le chef de l’armée de terre nigériane, Ibrahim Attahiru, 54 ans, est mort ce vendredi dans le crash d’un appareil de l’armée de l’air, à proximité de l’aéroport de Kaduna, dans le nord-ouest du pays.

Le chef de l’armé nigériane a perdu la vie alors qu’il effectuait une visite officielle dans l’État de Kaduna, au nord-ouest du Nigeria.

Les vidéos du drame montrent un panache de fumée ocre s’élever dans le ciel de la fin d’après-midi et des débris de carlingue éparpillé au sol.

Ce drame aurait coûté la vie à onze autre personnes, d’autres militaires de son entourage.

Le lieutenant-général avait pris ses fonctions récemment, à la fin du mois de janvier, lorsque le président Muhammadu Buhari avait été contraint de remplacer entièrement son état-major.

La disparition du lieutenant-général Ibrahim Attahiru quatre mois après sa nomination est un coup dur pour l’armée, dans un contexte sécuritaire extrêmement dégradé au Nigeria.

De violents combats seraient actuellement en cours dans la forêt de Sambisa, entre les jihadistes affiliés au groupe État islamique et les combattants de Boko Haram. Le chef historique du groupe terroriste, Abubakar Shekau, a été grièvement blessé mercredi et beaucoup le disent déjà mort.

Ce n’est pas non plus la première fois qu’un appareil militaire s’écrase. Fin mars, un avion de l’armée avait été porté disparu au dessus de la forêt de Sambisa. Et en février, un autre appareil militaire s’était crashé non loin de l’aéroport d’Abuja, après avoir rencontré des problèmes techniques en vol.

 Correspondante de RFI  à Lagos, Liza Fabbian

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.