Lutte contre l’insécurité: Le Premier ministre lance le Projet SMART Burkina

0
147

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré a présidé ce jeudi 8 juin 2021, la cérémonie officielle de lancement des travaux du projet SMART Burkina. L’objectif de ce projet vise à lutter plus efficacement contre le grand banditisme et l’insécurité au Burkina.

Endiguer la criminalité, le banditisme et la délinquance juvénile. Ce sont là les principales raisons qui ont prévalues à la création de SMART Burkina

Né de la relation sino-burkinabè, ce projet vient ainsi comme l’ une des réponses pratiques du gouvernement pour lutter «efficacement contre la criminalité sans cesse grandissante au Burkina».

SMART Burkina s’étend sur 650 km de réseau de Backbone en fibre optique pour interconnecter les villes principales et 150 km de réseau métropolitain de fibre optique pour interconnecter les sites dans les villes de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso pour un coût global de plus de 52 milliards de F CFA.

A l’occasion, le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré a traduit sa satisfaction pour la réussite de ce projet qui n’est qu’à sa phase pilote. Pour lui, le Projet SMART Burkina va contribuer à renforcer les capacités et les compétences de nos Forces de Défense et de Sécurité, particulièrement celles intérieures. Car, ajoute-t-il, « aujourd’hui, les forces intérieures font un excellent travail et il est plus que jamais nécessaire de leur apporter le soutien qu’il faut ».

Mais, le premier Ministre a rassuré que cette technologie n’a pas pour objectif d’« épier la population, mais plutôt de renforcer les compétences de nos forces de sécurité et de défense ».

Et au ministre en charge de la Sécurité intérieure, Maxime Koné de  confier que le projet SMART Burkina est un outil technique et opérationnel de coordination et de commandement au profit surtout des Forces de Sécurité intérieure. Mieux, poursuit-il, « ce projet est un système de vidéo protection et de radiocommunication professionnelle, associant l’image à la voix, afin de donner plus de chance et de succès aux opérations de sécurisation ».

Précisons que le projet SMART Burkina, en plus d’être un centre de commande unifié, constitue un système de vidéo protection avec plus de 900 caméras, repartis sur différents sites, 700 terminaux mobiles.

Anaëlle K.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.