Crise autour de la CENI : Le Président du Faso tranche

1
62

Un consensus a été trouvé ce jeudi 29 juillet 2021 pour une sortie de crise à la commission électorale nationale indépendante (CENI). Le Président du Faso s’est lui même investi, et l’a annoncé ce matin à Simon Compaoré, le président de l’Alliance des partis de la majaorité présidentielle et au chef de file de l’opposition burkinabè, Eddie Komboïgo. La solution apaisée trouvéeà la question du renouvellement de la CENI est le retrait de la candidature du chef de Sao à la présidence de la CENI.

En raison de la crise que traverse la commission électorale nationale indépendante due à la candidature du représentant de la chefferie coutumière, pressenti pour être le candidat à la présidence de la (CENI), Bonaventure Dimsongdo Ouédraogo, le Président du Faso a rencontré ce jeudi 29 juillet 2021 au palais de Kossyam le chef de file de l’opposition, Eddie Komboïgo et le président de l’APMP, Simon Compaoré.

A lire aussi https://www.fasoamazone.net/2021/07/29/ceni-sao-naaba-ne-sera-plus-candidat-pour-lelection-du-president-dixit-roch-kabore/

« J’ai rencontré ce matin le Chef de file de l’opposition et le président de l’APMP afin de leur faire une communication dans le sens de trouver une solution apaisée à la question du renouvellement de la CENI », a déclaré le président du Faso dans une déclaration à l’issue de l’entretien.

L’audience a été une occasion pour le chef de l’Etat d’informer ces représentants des partis politiques sur les démarches qu’il a entreprises auprès du Mogho Naaba afin de résoudre cette crise autour de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

«J’ai demandé à sa Majesté de bien vouloir accepter que le représentant de la chefferie coutumière ne soit pas candidat pour la présidence de la CENI », a informé le président du Faso. Roch Marc Christian Kaboré a remercié le Mogho Naaba, qui a accédé à sa requête pour « sa compréhension qui a permis que nous puissions aboutir à cette conclusion ».

Les membres de la CENI pourront ainsi prêter serment, et désigner un président, qui devrait provenir de la société civile. La classe politique devrait enfin se fixer l’horizon de septembre, pour apporter des solutions durables au fonctionnement de l’institution.

Voir la vidéo de la Déclaration du Président du Faso https://www.youtube.com/watch?v=PCWuFEhzrT0

Anaëlle K./http://Fasoamazone.net

 

 

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.