Burkina/Situation sécuritaire: trois référentiels pour la lutte contre le terrorisme prèts à être validés

0
162

Le ministre délégué auprès du Président du Faso chargé de la Défense nationale et des anciens combattants et le ministre de la Sécurité ont animé un point de presse sur la situation sécuritaire nationale ce vendredi 27 Aout 2021 à Ouagadougou. Le but de cet exercice était de présenter les politiques publiques pour mieux éclairer et rassurer l’opinion nationale sur les questions de la sécurité.

Après un mois de congé, le Service d’information du gouvernement du Burkina Faso a repris ses activités ce vendredi 27 Aout 2021. Cette reprise a été placée sous le leadership du ministre délégué auprès du Président du Faso chargé de la Défense nationale et des anciens combattants, Aimé Barthélémy Simporé et le ministre de la Sécurité Maxime Koné. Il était question de présenter un avant projet de loi sur la sécurité nationale qui va donner un cadre juridique nationale au concept de sécurité nationale et qui va permettre d’agir en conformité avec les principes de l’Etat de droit.

Le ministre délégué auprès du Président du Faso chargé de la Défense nationale et des anciens combattants, Barthélémy Simporé s’exprimant devant la presse nationale et internationale

Des mesures qui ont été prises par le Chef de l’Etat dans le but de renforcer les capacités, les conditions de vie et de travail des FDS et remonter le morale des troupes. « Nous sommes dans une démarche de construction d’un gouvernant de sécurité nationale qui soit la plus transparente possible mais qui devait nous permette de faire face de manière beaucoup plus coordonnée, cohérente et efficace dont les défis sécuritaire de plus en plus accrus », a indiqué le ministre délégué auprès du Président du Faso Aimé Barthélémy Simporé.

Il s’agit d’un document qui définie une vision sur cinq (05) ans, un objectif stratégique et des concepts stratégiques. En terme de vision, il s’agira dans les 5 années à venir, de construire une résilience nationale forte contre la menace terroriste, en développant des fondements capacitaires de la gouvernance de la sécurité nationale qui assure la plénitude de la souveraineté sur le territoire burkinabé et qui assure la protection des personnes et des biens.

Le ministre de la sécurité, Maxime Koné

Au niveau de l’objectif stratégique, il s’agira de vaincre le péril terroriste par une réponse nationale holistique rigoureuse qui mobilise l’ensemble de la nation et qui développe une coopération avec les Etats voisins et la communauté internationale tout en consolidant une cohésion sociale en assurant la paix et le développement.

En ce qui concerne du concept stratégique, il s’agit de l’évaluation de la menace et la formulation de réponses . Des réponses qui ne se limitent plus à la réponse classique , militaire et sécuritaire mais prend en compte la nouvelle vision politique que le gouvernement a de la sécurité.

Ce sont de réponse diplomatique en vue de traquer ceux qui soutiennent les terroristes. Il y a la réponse judiciaire, politique et administrative et des réponses humanitaires et communicationnelles.

A lire aussi: https://www.fasoamazone.net/2021/08/27/lutte-contre-le-terrorisme-le-burkina-faso-se-dote-dune-nouvelle-strategie/

Toutes ces réponses vont permettre selon le ministre de la sécurité Maxime Koné, au gouvernement de légitimer la réponse nationale et de déconstruire le discours des terroristes qui sont en train de procéder à un lavage de cerveau à la population.

C’est un grand sentier qui va s’ouvrir bientôt et pour cela, les burkinabé ont besoin que toute la nation se ressoude autour de l’essentiel.

Jeanne LAYA/ http://fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.