Drame de Banlo dans la Commune de Bouroum-Bouroum: Déclaration des Maires des Communes de la Région du Sud-Ouest

0
61
C’est avec une grande tristesse et une profonde indignation que nous avons appris
ce qui est survenu dans le village de Banlo dans la Commune rurale de Bouroum-
Bouroum avec le décès accidentel du jeune KAMBOU Sami Ambroise suivi du
lynchage à mort de trois (03) agents du CCVA (OUEDRAOGO Arouna, NABA
Yentema Edmond et NARE Jacques).
Nous présentons nous sincères condoléances aux familles des différentes victimes
de ce tragique drame.
Par cette occasion nous condamnons fermement ces actes ignobles et barbares
dignes des gens d’une époque révolue.
Les Maires des communes de la région s’insurgent contre de tels actes qui mettent
en mal le vivre ensemble tant souhaité par nos plus hautes autorités, surtout en cette
période ou le pays traverse une crise majeure qu’est le terrorisme.
Face à cette situation, nous, maires des communes de la Région du Sud-Ouest
prenons l’engagement de mener des actions fortes de communication et de
sensibilisation avec les autres élus (nationaux et locaux), les leaders d’opinion, les
responsables religieux et coutumiers de concert avec les différentes autorités
administratives pour un changement fondamental des mentalités de la loi de Talion
toujours ancrée dans certaines communautés.
Nul n’a le droit de se rendre justice dans un Etat de droit. Pour ce fait, nous
demandons que toute la lumière soit faite sur ce drame, que tous les auteurs soient
identifiés, arrêtés et sanctionnés conformément aux textes en vigueur.
Nous réitérons nos sincères condoléances aux différentes familles des victimes de
ce drame et souhaitons que la terre du Burkina leur soit légère et que Dieu les accueille dans sa miséricorde.
Les Maires des Communes de la Région du Sud-Ouest.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.