Dori: Que s’est-il passé entre le procureur et l’ agent de santé ?

0
140

Selon Kantigu,i, le Centre hospitalier régional (CHR) de Dori dans la matinée  du 2 novembre 2021 a observé un arrêt de travail . Les agents ont déserté les services de la pédiatrie, des urgences, du laboratoire de la chirurgie…, pour cause  en soutien à l’ un des leurs qui aurait eu une prise de bec avec le Procureur du Faso près le Tribunal de grande instance (TGI) de Dori dans un car de transport en commun sur l’axe Kaya-Dori, dans l’après-midi du jeudi 28 octobre 2021.,

Comme explications,  il  ressort  que l’homme de loi a à maintes reprises, reproché au chauffeur du car de « rouler trop vite,  c’est a dire faire de la vitees ».

Une interpellation, et observation  que le chauffeur aurait ignorée,  et n’a pas voulu obéir ni obtempéré.

. Exaspérés,  de des disputes entre le Procureur et le chauffeur, ,  certains passagers sont intervenus, demandant au Procureur de laisser le chauffeur se concentrer sur sa conduite,  son volant , au risque de provoquer un accident, quitte à saisir le chef de gare une fois à Dori.

C’est ainsi que l’agent de santé a quitté son siège pour faire entendre raison au Procureur( l’homme de droit)  et s’en est suivi une prise de bec entre les deux, c’est a dire l’agent de santé et le procureur.

A la grande surprise de l’agent de santé,  une fois arrivé à Dori,  il a été « cueilli » par deux « pandores ( gendarmees » à sa descente du car qui l’ont conduit dans les locaux de la brigade territoriale de gendarmerie de Dori.

C’est ainsi que les agents de santé se sont mis à exiger la libération de leur collègue gardé à vue. Ils ont, dans un premier temps, pris d’assaut la brigade territoriale de la gendarmerie avant de se déporter au TGI situé à un jet de pierre de là.

Selon Kantigui,  une délégation des manifestants a été reçue par un des substituts du Procureur afin de mieux cerner le problème.

Aux dernières nouvelles, l’agent de santé a été libéré hier vers 13h, à la suite de l’intervention de la section provinciale du Mouvement burkinabè des droits de l’homme et des peuples (MBDHP) du Séno,  et le travail a repris au CHR au grand bonheur des patients.

Source Kantigui avec

Faso amazone net

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.