Séjour du président du Faso en France : le point complet sur ce qu’il faut savoir, avec le ministre des Affaires étrangères Alpha Barry.

0
46

(Ouagadougou, 14 novembre 2021).

« Le Forum de Paris pour la Paix a été une opportunité pour cette rencontre sur le Sahel qui a regroupé trois chefs d’Etat du Sahel, ceux qui étaient présents, et le président français Emmanuel Macron.

A vrai dire ce n’était pas une réunion convoquée à l’avance, une réunion G5 Sahel. On a profité de l’opportunité du Forum, pour faire le point sur la situation au Sahel comme vous le savez, qui s’est beaucoup dégradée ces derniers temps et il était important que les chefs d’Etat et leur principal partenaire de la région qui est le partenaire français, puissent faire le point sur non seulement la force conjointe du G5 Sahel, mais également sur les relations de partenariat d’intervention sur le terrain.

C’est à dire le partenariat opérationnel en termes d’interventions au Sahel.

La France a reprécisé son nouveau concept sur le fait qu’il ya une sorte de redéploiement, de reconfiguration de la force Barkhane au Sahel mais aussi ses attentes, l’expression des besoins des pays sahéliens mais également côté sahélien, leur point de vue sur comment ils peuvent mieux réorganiser les différentes forces qui sont dans la région, dans la zone, afin d’engranger des victoires.

Les trois chefs d’Etat se sont également réunis pour aborder la même question. Ils ont fait le point sur l’évolution du G5 Sahel, sur l’évolution de la force conjointe du G5 Sahel, et voir comment ils peuvent relancer les activités après avoir fait le point de la recrudescence des attaques terroristes.

Très vite donc, l’idée de la convocation d’un sommet en urgence du G5 Sahel a été émise et cela devrait donc être mise en œuvre très prochainement.
Avec le président Buhari, le chef de l’Etat a également abordé les questions sécuritaires.

Le président du Nigeria et le président Kaboré n’étaient pas au dernier sommet de la CEDEAO au Ghana. Ils ont été respectivement représentés par le vice-président pour le Nigeria, et le Premier ministre pour le Burkina. Les deux chefs d’Etat ont fait le point des récentes décisions prises par la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO. Ils ont aussi fait le point sur la situation sécuritaire dans la zone, à la fois la zone du Sahel et la zone du bassin du Lac Tchad qui ont en commun le phénomène terroriste : Boko Haram d’un côté et l’insécurité dans la zone des 3 frontières.

Le Forum de la Paix comme son nom l’indique, c’est un forum pour parler des problématiques liées à la paix. Face à la situation que nous vivons actuellement, la paix est la chose la plus chère pour nous aujourd’hui. Il est donc important d’être dans un tel forum, non seulement pour le débat général qui s’y mène, mais pour toutes les rencontres bilatérales, les échanges qu’il peut y avoir avec des partenaires, qu’ils soient multilatéraux ou qu’ils soient bilatéraux ».

Retranscription : direction de la communication de la présidence du Faso

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.