Processus de décentralisation : le président du Faso appelle à une responsabilisation accrue des acteurs

0
54

(Ouagadougou, 15 novembre 2021)

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a présidé ce matin la cérémonie d’ouverture de la 7e session ordinaire de la Conférence nationale de la décentralisation (CONAD), qui se tient sous le thème : « Financement des collectivités territoriales : clé de voûte du succès de la décentralisation ».

Les acteurs

Cette 7e session de la CONAD se tient dans un contexte particulier et difficile, marqué par les crises sécuritaire et sanitaire, selon le chef de l’Etat, président de la Conférence nationale de la décentralisation.
Il a salué le choix du thème de cette session qui s’inscrit en droite ligne avec la formulation par le gouvernement et ses partenaires de référentiels innovants, stratégiques et prospectifs, qui consacrent le cycle III du processus de la décentralisation dans notre pays.

Ces référentiels ont défini une vision à l’horizon 2040 qui est : « des collectivités territoriales performantes délivrent des services publics locaux de qualité et accessibles, impulsent un développement local inclusif et durable et animent une démocratie locale ancrée dans le substrat socio-culturel ».

Le président Roch Marc Christian Kaboré

C’est pourquoi, selon le président du Faso, il est plus que nécessaire dans le troisième cycle d’aller vers une responsabilisation accrue des collectivités territoriales dans la mise en œuvre de la décentralisation. Il a donc invité l’ensemble des acteurs du processus de décentralisation à la prise en compte du développement économique local et de la cohérence territoriale dans les politiques de développement.

« Plus que jamais, il convient de rappeler que les questions sécuritaires et de mobilisation des ressources doivent être impérativement réglées pour garantir la mise en œuvre conséquente des projets de développement au niveau décentralisé », a soutenu le président du Faso.

Le ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Clément Sawadogo et le chef de file des partenaires techniques et financiers, Andreas Michael Pfaffernoschke, ambassadeur de la République d’Allemagne au Burkina Faso, ont salué la tenue de cette 7e session qui permettra de se pencher sur la problématique de la mobilisation des fonds au profit des collectivités en situation de crise.

Direction de la communication de la présidence du Faso

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.