Burkina Faso: Déclaration de l’UPC, face aux attaques de Di, Essakane, Inata et Kelbo

0
29

16 novembre 2021

Une fois de plus, notre nation a été frappée par les forces du mal. En effet, le dimanche 14 novembre 2021, vers 05 heures 30 minutes, le détachement de gendarmerie d’Inata, dans la province du Soum (Région du Sahel), a fait l’objet d’une attaque terroriste ayant occasionné 32 morts, dont 28 soldats. Cette attaque vient s’ajouter à une série d’autres, toutes aussi meurtrières, dont les plus récentes sont celles des détachements du Groupement des Compagnies Républicaines de Sécurité basés à Di dans le Sourou le 31 octobre, et à Dori au Séno le 12 novembre 2021. 12 policiers sont tombés au cours de ces dernières attaques.

En ces circonstances douloureuses, l’Union pour le Progrès et le Changement présente ses condoléances émues aux familles éplorées et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

L’UPC compatit à la souffrance de tous les déplacés internes et de tous ceux qui sont contraints de rester sur place.
Notre parti salue le sacrifice consenti par nos Forces de Défense et de Sécurité (FDS) appuyées par les Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP), et leur apporte son soutien total.

La recrudescence des attaques a provoqué légitimement l’exaspération des populations et soulève dans l’opinion publique de nombreuses questions.
Il revient alors au Président du Faso, chef suprême des armées, de continuer à prendre les décisions les plus indiquées pour renforcer la capacité opérationnelle des troupes et booster leur moral, afin de redonner confiance à la nation qui commence à douter.

L’UPC rappelle qu’aucun sacrifice ne devra être de trop pour sauver le Burkina Faso, pays auquel nous appartenons tous.
Aux responsables des FDS dont les éléments se battent déjà avec bravoure sur le terrain au péril de leur vie, nous demandons d’intensifier la mise en œuvre de leurs stratégies de défense et de sécurité afin d’obtenir des résultats plus rassurants pour les citoyens.

Enfin, l’UPC rappelle qu’il appartient à chaque Burkinabè de se convaincre que la lutte contre le terrorisme est son combat personnel et que la victoire ne sera possible qu’avec l’engagement de tous.

Elle appelle alors à la solidarité et à la cohésion nationale.

Que Dieu bénisse le Burkina Faso !
Démocratie – Travail – Solidarité

Ouagadougou, le 16 novembre 2021
Le 2ème Vice-Président de l’UPC

Adama SOSSO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.