Situation politico-sécuritaire du Burkina : le Brassard Noir invite le CFOP à faire bloc autour du président du Faso

0
218

Le Brassard Noir a donné sa lecture par rapport à la situation nationale que traverse actuellement le Burkina Faso. Face à la presse le mardi 30 novembre 2021 à Ouagadougou, les membres du Brassard noir ont invité le Chef de file de l’opposition politique (CFOP), à faire bloc autour du président du Faso Roch Marc Christian KABORE.

Le Président du Brassard noir Boukaré CONOMBO

Le Burkina Faso est ébranlé dans ces dernières temps par le terrorisme. Une situation que chaque organisation de la société civile analyse de près et propose des solutions pour sortir le pays du terrorisme. C’est dans cette dynamique que les membres du Brassard noir ont donné leur lecture par rapport à l’actualité nationale le mardi 30 novembre 2021.

Pour faire face au terrorisme, dans ces dures épreuves, le Brassard noir invite le Chef de file de l’opposition politique (CFOP) à regarder dans la même direction que le président du Faso Roch KABORE pour faire face au terrorisme. « Nous devons adopter un comportement en phase avec les réalités du moment. L’ambition d’un homme politique, c’est d’abord le développement de sa nation », a indiqué le Président du Brassard noir Boukaré CONOMBO.

L’attaque d’Inata, considérée comme une attaque de trop a secoué plus d’un. Une attaque de trop d’où la nécessité selon Boukaré CONOMBO, d’organiser des assises nationales du secteur de la défense et de la sécurité.

Qui ravitaille les terroristes en carburant, en armes, en munitions, en vivres, en motos etc. Selon le président de Brassard noir, des assises nationales permettront de proposer des pistes de solutions pour répondre à toutes ces interrogations.
Le Brassard noir encourage la justice à mettre la main sur toutes les personnes qui contribuent et facilitent le financement des terroristes comme il a été le cas pour les fraudeurs de carburant et certaines structures de santé telles que l’agence Laborex et la pharmacie Medine.

Il invite par ailleurs le gouvernement burkinabè à déclarer l’Etat de Guerre et instaurer l’Etat de Siège sur tout le territoire national et à diversifier les partenaires dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

« Aujourd’hui, aucun appui n’est de trop. Des pays comme la Turquie et la Russie avec lesquels nous avons signé des accords militaires peuvent être d’un soutien inestimable », a dit M. CONOMBO.

Au cours de cette conférence de presse, il a également été question du procès Thomas SANKARA. Le brassard noir salut la tenue de ce procès mais déplore l’absence du principal accusé. Un procès qui depuis son ouverture, les attaques terroristes ne font que se multiplier. « Ces attaques ne s’auraient détourné l’attention du peuple du procès ». Il s’indigne des propos de maitre Pierre Olivier SUR qui aurait dit que ce procès historique est ridicule. Boukaré CONOMBO exige de Maitre Pierre Olivier SUR des excuses publiques pour ses propos haineux.

Jeanne LAYA

fasoamazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.