Burkina : « Il y a comme une malédiction attachée à la haute fonction de l’Etat » dixit Newton Ahmed Barry

0
396
  1. 25 janvier 2022

Le journaliste Newton Ahmed Barry a rendu hommage au président Roch Marc Christian Kaboré qui vient d’être renversé par un coup d’Etat le 24 janvier 2022 .« Roch Marc Christian Kaboré était le dixième président à partir de Ouezzin Coulibaly. Il a fait ce qu’il a pu », a dit Newton Ahmed Barry. Pour lui, diriger les Burkinabè est sans doute une des tâches les plus abrutissantes et les plus ingrates aussi.

M. Barry a relevé que depuis Ouezzin Coulibaly, il y a comme une malédiction attachée à la haute fonction de l’Etat. « Aucun de nos présidents n’a tranquillement conduit son mandat à son terme », a-t-il rappelé avant de soutenir que les burkinabè peuvent dans leur colère-frustration légitime accabler Roch Kaboré. Cependant, dit-il, il faudra s’interroger sur ce qui ne va pas.
« Dix présidents sur 60 ans environ, avec zéro réussite à passer démocratiquement le témoin à un successeur normalement élu par les Burkinabè, cela doit nous interroger », déplore Ahmed Barry.

Selon lui, il est impossible d’imaginer qu’aucun des dix présidents n’était bon. Au contraire, au moins Sangoulé Lamizana et Thomas Sankara ont été élevés au panthéon de l’estime national.

Newton Ahmed Barry a rendu hommage au président kaboré pour avoir dirigé le Burkina Faso pendant six (06) ans. Il a indiqué qu’il aurait dû, comme lui-même le présentait, démissionner depuis l’attaque terroriste de Solhan. Mais, souligne-t-il, le président n’a pas su ou pu s’affranchir des carcans intéressés qui l’emmuraient. Il a conseillé le peuple burkinabè d’éviter de se river sur le rétroviseur.

Du reste, le journaliste Newton Ahmed Barry souligne que la page de Roch est sans doute tournée mais il nous faut ensemble exorciser la malédiction afin que les présidents qui vont suivre, n’aient pas du souci à se faire.
Jeanne Z. Laya

Faso amazone.net

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.