Burkina: des tirs à l’arme lourde réveillent les populations ouagalaises

0
412

Ce dimanche 23 janvier 2022, des tirs d’armes lourdes ont réveillé les populations ouagalaises aux environs de 4 heures  du matin.

Des tirs bien nourris ont été entendus dans plusieurs camps militaires depuis 4 heure du matin dans la capitale burkinabé. Selon nos sources, les mêmes tirs d’armes lourdes ont été également entendus dans plusieurs casernes du pays.

Un acte d’humeur quii a fait croire aux populations que les militaires auraient prit le pouvoir entre les mains du Président du Faso, Rock Kaboré. Jusqu’à 8 heure, des informations non avérées circulaient dans les réseaux sociaux faisaient toujours penser à une prise du pouvoir par l’armée. Mais ces informations seront très vite démenties.

Le Porte parole du Gouvernement Alkassoume Maïga a dans un communiqué reconnu l’effectivité des tirs dans certaines casernes, avant de démentir les informations qui tendent a faire croire que c’est un coup d’Etat. Alkassoum Maïga appelle les populations a rester sereines.
Une chose qui s’est confirmé par une source militaire qui a indiqué que le départ du Président du Faso ne fait pas parti de leur revendication <<pour le moment>>, mais << la donne pourrait changer >>.

Des soldats en colères exigent le départ << immédiat >> du directeur général de l’agence nationale de renseignements. Ils dénoncent en outre le << mauvais équipement des soldats, la mauvaise prise en charge des blessés et des familles des victimes tombés dans la lutte contre le terrorisme.

Pour l’instant, Alkassoum Maïga a réaffirmé la confiance du Gouvernement à son armée qui, dit-il demeure républicaine.

Jeanne Z. Laya

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.