Burkina : Plusieurs organisations manifestent leur soutien aux putschistes

0
335
Youmali LOMPO, leader d'organisations de la société civile

Le « Mouvement sauvons le Burkina », ainsi que d’autres organisations de la société civile ont pris d’assaut la Place de la nation de Ouagadougou, le mardi 25 janvier 2022 pour exprimer leur soutien à la junte militaire.

Les organisations de la société civile

Au lendemain du coup d’Etat, les Ouagalais se sont réunis à la Place de la nation pour exprimer leur soutien au nouvel homme fort du pays, et à la junte militaire.

« C’est la victoire du peuple et nous sommes venus pour commémorer cette victoire », a indiqué Youmani Lompo, avant d’interpeller les mutins à écouter la voix du peuple et faire ce que la population veut.

Abdoul Karim BAGNAN, dit Lota

Bagnan Abdoul Karim dit Lota, leader du Mouvement Sauvons le Burkina se réjouit également de voir le pouvoir entre les mains des militaires. « Les soldats ont décidé de prendre leur responsabilité afin d’éssuyer  les larmes des milliers des burkinabè, c’est ce qui nous réjouit ce matin », s’est-il réjoui.  Pour lui, les militaires pourront sortir le peuple burkinabè du gouffre.

« Nous les exhortons de travailler pour qu’il y ait la sécurité, travailler à l’unisson et à la réconciliation pour un lendemain meilleur », a invité Lota.

Les Chefs d’Etat de la CEDEAO qui ont suivi le déroulement de ce coup d’Etat l’ont condamné avec la dernière énergie.

Béatrice Ouedraogo

Toutefois, Ousmane Bagnan affirme que ce n’est pas un coup d’Etat mais plutôt une passation du pouvoir aux militaires.
« Quand les terroristes nous tuent ici, la CEDEAO est où ? c’est nous qui vivons nos réalités ici », a déduit Béatrice Ouédraogo, avant d’ajouter que la junte a pris ses responsabilités et le peuple va l’accompagner jusqu’au bout.

Mme Ouédraogo a en outre invité la junte à poser une base solide pour le retour de la démocratie. « Ces militaires doivent lutter efficacement contre le terrorisme en outillant très bien les soldats qui sont au front pour que le pays puisse retrouver l’intégralité de son territoire national. Qu’ils se souviennent aussi des veuves et des orphelins des victimes de la lutte contre le terrorisme.

Roch Marc Christian Kaboré a été renversé par les hommes du lieutenant-Colonel Paul Henri Sandaogo Damiba, le 24 janvier suite aux mouvements d’humeurs des soldats entamés dans la matinée du 23 janvier 2022.

Rebecca Yé

Faso amazone.net

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.