Diplomatie: les 46 soldats ivoiriens libérés au Mali, ont été accueillis en liesse à Abidjan

0
248
Les 46 soldats ivoiriens accueillis par les proches parents

Les 46 soldats ivoiriens, après  être condamnés, puis graciés le 6 janvier dernier par le président malien, le colonel  Assimi Goïta, ont regagné Abidjan ce dimanche 8 janvier 2023, et accueillis par des scènes de liesse, par le Président Alassane  Dramane Ouattara, le gouvernement, leurs parents, etc.

C’est un accueil des grands jours, qui a été réservé aux 46 soldats dès leur descente d’avion, par le Chef de l’État, le  Président Ouattara et tout son staff ( membres du gouvernement), étaient aussi présents, de même que les trois (03) femmes soldâtes,  Bakayoko Awa, Blédou Kanga Adèle, et Bamba Sita,   libérées plus tôt  le 3 septembre 2022,  pour des raisons humanitaires sont aussi présentes, de même que  les parents et proches, des 46 soldats ivoiriens détenus  à Bamako, depuis le 10 juillet 2022.

« Mes chers soldats (…) soyez rassurés que vous n’avez absolument rien à vous reprocher (…) », a déclaré Alassane Ouattara en s’adressant à ces soldats tout en les qualifiants de héros. « Vous étiez allés en mission pour six mois, la mission n’a pas été facile,  mais  vous voilà de retour, exactement six mois hors de la Côte d’Ivoire (…), <<Aujourd’hui ils sont de retour (…) Ce sont des héros>> (…) »,  Je dirai, mission accomplie (…) »,  s’est exprimé le président Ouattara à ses hôtes.

Ce retour au bercail de ces 49 soldats a été effectif,  grâce à l’intervention du président togolais, Faure Gnassingbé, qui a fait office de médiateur dans ce différend opposant le Mali et la Côte d’Ivoire.

Les 49 soldats ivoiriens de retour à Abidjan, accueillis par le président (milieu en bleu)

Ce qui a été fortement salué par Alassane Ouattara.  Il a aussi salué son « jeune frère, son fils », le Président Umaro Sissoco Embaló de la Guinée Bissau, par ailleurs Président en exercice de la Cedeao pour son implication.

La Côte d’Ivoire et le Mali sont des pays frères selon Ouattara. « Quelle que soient les incompréhensions, les frères arrivent toujours à se retrouver (…) », ajoute-t-il et d’affirmer que la diplomatie a payé. « Nous avons préféré cela (…) La voie diplomatique était la seule à emprunter (…) », fait-il savoir et d’affirmer : « les maliens sont nos frères (…) ».

Les soldats ivoiriens avec le président Ouattara

Quant à Téné Birahima Ouattara, le ministre de la Défense ivoirienne, s’est adressé au président en ces termes « Vous avez usé de toutes les diplomaties (…) Vous avez évité de croiser le fer avec le pays frère du Mali (…) Vous avez fait le bon choix, nous vous avons suivi et nos soldats sont libres aujourd’hui (…) merci Mr. le Président », a  indiqué le ministre Téné.

Le Lieutenant Kouassi Adam’s, au nom des soldats libérés, « Nous sommes très heureux de retrouver la mère patrie (…) ».

Le vendredi 30 décembre 2022, la Cour d’appel de Bamako a condamné les 46 soldats ivoiriens à 20 ans de prison. Ils ont été reconnus coupables des crimes d’attentat et complot contre le Gouvernement, d’atteinte à la sûreté extérieure de l’État, de détention, port et transport d’armes et de munitions de guerre ou de défense intentionnellement en relation avec une entreprise individuelle et collective ayant pour but de troubler l’ordre public par l’intimidation ou la terreur.

Karen Ouedraogo

FasoAmazone.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.